Amérique du Nord
URL courte
Par
483867
S'abonner

Derek Chauvin, un ancien policier de Minneapolis âgé de 45 ans, a été reconnu coupable de meurtre le 20 avril par un jury populaire pour la mort de George Floyd l'an dernier, un tournant dans l'histoire raciale aux États-Unis et une réprimande du traitement policier à l'égard de la communauté afro-américaine.

Au terme de trois semaines de procès, de visionnage de vidéos et de dépositions de 45 témoins, les 12 jurés ont jugé Derek Chauvin coupable d'homicide et de meurtre aux deuxième et troisième degrés. Leurs délibérations, débutées lundi 19 avril à l'issue des plaidoiries finales, ont duré un peu plus de dix heures.

Le système judiciaire du Minnesota prévoit une peine de 12 ans et demie de prison pour meurtre en cas de première condamnation, ce qui est le cas de Derek Chauvin, mais les procureurs pourraient demander une peine allant jusqu'à 40 ans de prison si des «circonstances aggravantes» sont retenues par le juge.

George Floyd est mort le 25 mai dernier après avoir été maintenu au sol pendant plus de neuf minutes par Derek Chauvin, mains menottées dans le dos et un genou du policier appuyé sur son cou alors qu'il disait ne plus pouvoir respirer. La scène avait été filmée par des passants et massivement partagée sur les réseaux sociaux.

Trois policiers qui accompagnaient Derek Chauvin lors de l'arrestation de George Floyd, soupçonné d'avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour acheter des cigarettes, comparaîtront en procès à leur tour dans le courant de l'année pour complicité. Ils ont aussi été limogés de la police.

Le Président Biden a déclaré que le verdict était un «géant pas en avant pour la justice en Amérique». S'exprimant lors d'une allocution depuis la Maison-Blanche, il a ajouté toutefois qu'un tel verdict était beaucoup trop rare dans un pays miné par le racisme systémique.

Biden a appelé la famille Floyd

S'exprimant devant la presse, le procureur général du Minnesota a déclaré que le verdict constituait «un premier pas vers la justice» et devait servir de point de départ à une réforme de la police afin d'éviter des affaires similaires.

«Nous devons utiliser ce verdict comme point d'inflexion», a dit Keith Ellison.

Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris ont assisté à la retransmission télévisée de l'énoncé du verdict depuis la salle de réception privée de la Maison-Blanche. Le président américain s'est ensuite entretenu par téléphone avec le gouverneur du Minnesota, Tim Walz, puis il a appelé la famille de George Floyd en compagnie de son épouse Jill Biden et de Kamala Harris, a rapporté la Maison-Blanche.

«Je me sens mieux désormais», a dit Joe Biden à la famille Floyd au cours de l'entretien téléphonique, selon une vidéo fournie à la chaîne CNN par Benjamin Crump. «Rien ne rendra les choses totalement meilleures, mais au moins (...) il y a désormais une certaine justice», a-t-il ajouté.

 

Lire aussi:

L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas impliquant une arme sous-marine
Tags:
violences policières, police, George Floyd, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook