Amérique du Nord
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (68)
4930
S'abonner

La Chambre des représentants a approuvé la création d’une commission d’enquête sur l’assaut du Capitole, après d’âpres discussions. Le vote au Sénat s’annonce lui aussi compliqué. Une lettre anonyme est encore venue embrouiller les événements.

Cinq mois après l’assaut lancé sur le Capitole par des partisans de Donald Trump, les parlementaires américains se déchirent sur une potentielle commission d’enquête. Si sa création a été approuvée à la Chambre des représentants, où les Démocrates sont majoritaires, les dirigeants républicains semblent décidés à faire barrage au Sénat.

Ces derniers ont ainsi dénoncé la «proposition biaisée et déséquilibrée des Démocrates», par la voix de Mitch McConnell, chef de la minorité au Sénat. Celui-ci a insisté sur le fait que plusieurs enquêtes de police étaient déjà en cours. Une prise de position qui a fait sortir de ses gonds l’élu démocrate Tim Ryan.

«Quelle incohérence! […] Des gens ont escaladé le Capitole, frappé des policiers du Capitole sur la tête avec des tuyaux en plomb, et nous ne sommes pas capables d’un accord biparti! […] C’est une gifle au visage de tous les policiers des États-Unis!», a-t-il ainsi lancé à l’attention de ses collègues républicains.

Le projet de loi a été voté à la Chambre des représentants, par 252 voix contre 175. 35 parlementaires républicains allant à l’encontre de leur patron Kevin McCarthy et de l’ancien Président Donald Trump, opposé à une commission d’enquête. Le vote au Séant nécessitera encore que 10 Républicains se joignent aux efforts des Démocrates, pour que le texte aboutisse.

Lettre anonyme

Les débats à la Chambre ont été rendus encore plus explosifs, après la parution d’une lettre anonyme, portant un en-tête de la police du Capitole. Adressée au bureau du représentant démocrate Jamie Raskin, cette missive reproche aux élus républicains leur prise de position, rapporte CBS News.

«Il est inconcevable que certains des députés que nous protégeons minimisent les événements du 6 janvier […]. Nous espérons que les députés, que nous avons prêté serment de protéger, soutiendront au minimum une enquête pour mettre au clair la responsabilité de tous», soutient ainsi cette lettre selon le média américain.

Selon un porte-parole de Jamie Raskin, l'officier qui a fourni la lettre a déclaré qu'elle représentait les sentiments de 40 à 50 agents. Sur Twitter, le département de police du Capitole a précisé par la suite que ce courrier ne représentait pas la position de l’institution et qu’il n’y avait aucun moyen d’attester de son authenticité.

Depuis l’assaut lancé sur le Capitole, la justice américaine a déjà interpellé plus de 400 personnes, rapportait CNN fin avril après examen de documents judiciaires.

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (68)

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
Tags:
enquête, Chambre des représentants des Etats-Unis, Donald Trump, Capitole
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook