Amérique du Nord
URL courte
Par
10616
S'abonner

Bien que trois audits du scrutin aient déjà eu lieu en Géorgie, confirmant la victoire de Joe Biden, un juge local a ordonné d’inspecter les copies de 147.000 les bulletins de vote dans l’un des comtés de cet État clé où le candidat démocrate avait gagné avec un écart très faible de près de 13.000 voix.

Bien que trois audits du scrutin aient déjà eu lieu en Géorgie, confirmant la victoire de Joe Biden, un juge local a ordonné d’inspecter les copies de 147.000 les bulletins de vote dans l’un des comtés de cet État clé où le candidat démocrate avait gagné avec un écart très faible de près de 13.000 voix.

Une nouvelle bien accueillie par les électeurs républicains, dont 70%, selon un sondage réalisé début mai,   mettent en doute la légitimité de la victoire de Joe Biden lors de l’élection présidentielle de 2020. En Géorgie, le juge de la Cour supérieure du comté d’Henry, Brian Amero, a obligé le comté de Fulton à autoriser un groupe d’électeurs et des experts à inspecter les copies de 147.000 bulletins de vote arrivés par la poste.

L’ordre intervient après que les bulletins de vote en Géorgie ont été audités à trois reprises et qu’aucune fraude généralisée n’a été confirmé. Cité par The Washington Post, Rob Pitts, démocrate et président du conseil des commissaires du comté de Fulton, a qualifié la décision de «scandaleuse» et a déclaré qu'elle perpétuait le «gros mensonge» du Président Trump et ses alliés, selon lequel les élections à la Maison-Blanche avaient été volées.

En revanche, le secrétaire d'État géorgien Brad Raffensperger, membre du parti républicain, a salué cette décision qui mettra «de la transparence» dans le processus électoral.

«Le comté de Fulton a une longue histoire de mauvaise gestion électorale qui a naturellement affaibli la confiance des électeurs dans son système», a-t-il également écrit sur Twitter

​Pas d’espoir de changer les résultats de la présidentielle

Interrogé par CNN, Garland Favorito, l'un des plaignants qui ont intenté le procès, a reconnu que l'audit ne changera pas les résultats de l'élection. «Ce n'est pas un défi électoral et par conséquent, cette affaire à elle seule ne pourrait pas faire cela», a-t-il estimé.

D’après lui, il s’agit seulement d’évaluer les images des bulletins de vote nouvellement numérisés pour déterminer si certains sont contrefaits ou non.

Trump demande de retrouver ses voix

Dans une conversation téléphonique mise en ligne par le Washington Post début janvier, Donald Trump a demandé à Brad Raffensperger de «trouver 11.780 voix» pour annuler sa défaite dans l’État de Géorgie.

M.Raffensperger et le directeur juridique de ses services ont alors rejeté les demandes et les affirmations de Donald Trump et lui ont déclaré qu'il s'appuyait sur des théories complotistes déjà démenties.

Par la suite, la procureure démocrate du comté de Fulton, Fani Willis, a annoncé le 10 février l'ouverture d'une enquête préliminaire à l’encontre de Donald Trump pour «tentatives d'influencer les opérations électorales de Géorgie»,

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Découverte d’un charnier au Canada: qui étaient ces enfants victimes de la mission civilisatrice imposée par l’Occident?
Tags:
Géorgie (État américain), élection présidentielle, vote, Donald Trump, États-Unis, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook