Amérique du Nord
URL courte
Par
Sommet Poutine-Biden à Genève (28)
7014200
S'abonner

La Maison-Blanche a décidé de ne pas organiser de conférence de presse conjointe à l’issue de la rencontre Biden-Poutine afin de priver le dirigeant russe de la plateforme internationale qu’il avait reçue après le sommet de 2018 à Helsinki avec Donald Trump, selon le New York Times.

La Maison-Blanche a déclaré samedi 12 juin qu’après la rencontre de Joe Biden avec son homologue russe de mercredi prochain, les deux dirigeants ne s’exprimeraient pas ensemble face aux médias lors d’une conférence de presse conjointe.

Au lieu de cela, M. Biden verra les journalistes seul après deux séances de négociations avec Vladimir Poutine, une décision visant à priver ce dernier d'une plateforme internationale comme celle qu'il avait reçue lors du sommet de 2018 à Helsinki avec Donald Trump, signale le New York Times.

«Une conférence de presse en solo est le format approprié pour communiquer clairement à la presse libre les sujets qui seront soulevés lors de la réunion», a déclaré un responsable dans un communiqué envoyé aux journalistes.

Le Kremlin a confirmé que les deux dirigeants échangeraient avec les journalistes séparément.

«Une performance des plus honteuses»

Le New York Times indique que les principaux collaborateurs du Président américain ont déclaré que la partie russe avait souhaité que M.Poutine se joigne à M.Biden lors d’une conférence de presse. Mais ils n’ont pas oublié «comment Vladimir Poutine avait eu raison de Donald Trump à Helsinki».

«Lors de cette conférence de presse, M. Trump a publiquement accepté les assurances de M. Poutine selon lesquelles son gouvernement n'était pas intervenu dans les élections de 2016, prenant la parole du Président russe plutôt que les évaluations de ses propres responsables du renseignement», détaille le journal.

John McCain, sénateur à l'époque, l'avait qualifiée comme «l'une des performances les plus honteuses d'un Président américain de mémoire».

Le sommet à venir

Les deux hommes se rencontreront mercredi 16 juin à Genève. Ils devront aborder les relations russo-américaines, la stabilité stratégique, la lutte contre le Covid-19 et des conflits régionaux. Le Kremlin a signalé à ce propos que l’événement revêtait une importance immense, mais ne promettait pas de percée.

Poutine révèle les objectifs de sa rencontre avec Biden

Dans une interview accordée au programme Moscou.Kremlin.Poutine, dont un fragment a été publié ce dimanche 13 juin sur le site smotrim, le Président russe a fait part de ses attentes concernant le prochain sommet russo-américain. Celles-ci tiennent au rétablissement des contacts personnels et du dialogue avec le Président américain, ainsi qu’à la mise en place de mécanismes de coopération entre les deux pays.

«Rétablir nos contacts, nos rapports personnels, organiser un dialogue direct, créer des mécanismes de coopération efficaces dans les domaines représentant un intérêt réciproque: de tels domaines existent, j’en ai déjà parlé et, à mon avis, il n’est pas nécessaire de le répéter.»

«Il y a des questions sur lesquelles nous pouvons, en effet, travailler efficacement», a-t-il ajouté.

Dossier:
Sommet Poutine-Biden à Genève (28)

Lire aussi:

Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
La sorcellerie a la cote sur TikTok: «Dans des temps compliqués», un moyen pour «donner un sens à notre vie»
Tags:
conférence de presse, Vladimir Poutine, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook