Amérique du Nord
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (68)
12887
S'abonner

Presque sept mois après l’annonce de la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine, le républicain Donald Trump semble finalement s’être résigné à l’idée de son échec. «Nous n’avons pas gagné», vient-il d’annoncer en direct sur Fox News.

Dans une interview à Sean Hannity sur Fox News, Donald Trump est revenu sur les résultats du vote de la présidentielle qui lui ont fait perdre la Maison-Blanche.

«Nous étions censés gagner facilement, avec 64 millions de votes. Nous avons eu 75 millions de votes et nous n’avons pas gagné. Nous verrons ce qu’il adviendra», a-t-il lancé, s’exprimant depuis son club de golf de Bedminster dans l’État du New Jersey, où il passe l’été.

Depuis l’annonce de la victoire du candidat démocrate Biden à la présidentielle, Donald Trump refusait de l’accepter, criant à la falsification des résultats et accusant son adversaire d’avoir «volé» le vote.

Il n’a toutefois pas exclu de se présenter à la présidentielle 2024, mais souhaite attendre 2022, la mi-mandat de Joe Biden, pour prendre sa décision.

Assaut du Capitole

Refusant de reconnaître sa défaite, Donald Trump a à maintes reprises argué de fraudes électorales et lancé plusieurs actions en justice. Il a déclaré que l’élection avait été «truquée» et «volée».

Le refus de Donald Trump d’accepter les résultats de la présidentielle a provoqué une forte réaction de la part de ses partisans. Le 6 janvier, des manifestants le soutenant ont forcé l’entrée du Capitole, cet assaut ayant entraîné quatre morts et de multiples blessés, dont des émeutiers et des policiers.

Près de 500 personnes ont été arrêtées en lien avec les faits. Alors que la création d’une commission d’enquête sur l’assaut du Capitole a été approuvée à la Chambre des représentants, où les démocrates sont majoritaires, les dirigeants républicains lui ont fait barrage au Sénat.

Blocage de son compte Twitter

Suite à ces événements, le compte de Donald Trump a été définitivement bloqué sur Twitter mais également sur Facebook pour au moins deux ans. En cause, ses incitations à l’assaut du Capitole via les réseaux sociaux.

En outre, YouTube a également banni la chaîne de Trump et attend de sa part que «le risque de violence diminue» pour l’autoriser à publier de nouveau des vidéos.

Privé de réseaux sociaux pour s’exprimer, l’ancien chef de l’État américain a créé son propre site, où il faisait de brèves publications, mais il a plus tard été supprimé. La fermeture du site a été confirmée par le conseiller principal de Donald Trump, Jason Miller, qui a précisé qu’il n’y aurait pas de retour.

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (68)

Lire aussi:

Éboulement sur un chantier: un mort, le trafic TGV de Montparnasse interrompu
L'armée syrienne repousse une attaque aux missiles de l'aviation israélienne près de Damas
Vladimir Poutine s'exprime sur les nouvelles armes de la Marine russe
Tags:
présidentielle américaine 2020, Capitole, Joe Biden, États-Unis, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook