Amérique du Nord
URL courte
Par
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (111)
134755
S'abonner

Reconnu coupable du meurtre de George Floyd, l’ancien policier Derek Chauvin, qui avait placé son genou sur le cou de cet Afro-Américain qui ne cessait de répéter qu’il ne pouvait plus respirer, a écopé d’une peine supérieure à 22 ans de réclusion.

Un magistrat de l'État américain du Minnesota a condamné vendredi l'ancien policier Derek Chauvin à une peine de 22 années et six mois de prison pour le meurtre de George Floyd lors de son interpellation en mai 2020.

Au terme de trois semaines de procès, de visionnage de vidéos et de dépositions de 45 témoins, Derek Chauvin, 45 ans, avait été jugé coupable le 20 avril dernier d'homicide et de meurtre aux deuxième et troisième degrés.

Les procureurs avaient requis une peine de trente années d'emprisonnement. La défense avait demandé la liberté conditionnelle.

Meurtre de George Floyd

George Floyd, un Afro-Américain âgé de 46 ans, est mort le 25 mai 2020 après avoir été maintenu au sol pendant plus de neuf minutes par Derek Chauvin, mains menottées dans le dos et un genou du policier blanc appuyé sur son cou alors qu'il disait ne plus pouvoir respirer.

La scène, filmée par des passants et massivement partagée sur les réseaux sociaux, a provoqué de vastes manifestations aux États-Unis et à travers le monde pour dénoncer les discriminations raciales et les violences policières.

Trois policiers qui accompagnaient Derek Chauvin lors de l'arrestation de George Floyd, soupçonné d'avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour acheter des cigarettes, comparaîtront en procès à leur tour dans le courant de l'année pour complicité. Ils ont aussi été limogés de la police.

Derek Chauvin avait plaidé non coupable des accusations de meurtre au second degré, de «préjudices corporels intentionnels» et d'«acte éminemment dangereux pour autrui», et d'homicide involontaire par «négligence coupable». Il a demandé un nouveau procès, ce qui lui a été refusé vendredi matin par le juge de district du comté de Hennepin Peter Cahill.

Ce dernier a retenu quatre circonstances aggravantes, dont l'abus d'autorité, ainsi qu'un traitement particulièrement cruel infligé à sa victime, pour justifier une peine d'emprisonnement plus longue que ce qui est habituellement prononcé dans des cas similaires.

Devant le tribunal vendredi, l'ancien policier, qui est détenu depuis son arrestation en mai 2020 dans la prison de haute sécurité d'Oak Park Heights dans le Minnesota, a présenté ses condoléances à la famille de George Floyd.  

Dossier:
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (111)

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
«Scénario cauchemardesque»: une infection fongique indestructible prolifère aux USA
Tags:
jugement, George Floyd
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook