Amérique du Nord
URL courte
Par
0 124
S'abonner

La ville américaine de San Francisco va obliger tous ses employés municipaux à se faire vacciner contre le Covid-19, mettant en garde que les récalcitrants risquent des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu'au licenciement.

Quelque 35.000 employés, parmi lesquels des policiers et des pompiers, sont concernés par cette mesure qui prendra effet dès que les vaccins auront été complètement approuvés par l'agence américaine des médicaments (FDA).

"C'est vraiment une décision pour la santé et la sécurité de nos employés et des usagers", a affirmé la directrice des ressources humaines à l'Hôtel de ville, Carol Isen, citée par le quotidien "San Francisco Chronicle".

Cette semaine, plus de 150 employés d'un hôpital à Houston, l'un des plus grands au Texas, ont été licenciés ou ont démissionné après avoir refusé de se faire vacciner contre le Covid-19, comme l'établissement l'avait exigé.

La ville de San Francisco affiche l'un des taux de vaccinations les plus élevés de Californie, avec environ 80% des habitants âgés de 12 ans et plus ayant reçu au moins une dose.

Lire aussi:

La Martinique de nouveau confinée
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Un journaliste qui met en doute l’efficacité du vaccin face «au nouveau variant» interrompu en direct - vidéo
Tags:
Covid-19, vaccin, San Francisco, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook