Amérique du Nord
URL courte
Par
0 01
S'abonner

Le procureur général des Etats-Unis, Merrick Garland, a imposé jeudi un moratoire sur les exécutions fédérales pendant que le ministère de la Justice poursuit son examen sur la peine de mort, a indiqué le ministère dans un communiqué.

"Le ministère de la Justice doit s'assurer que toute personne dans le système fédéral de justice pénale se voit non seulement accorder les droits garantis par la Constitution et les lois des Etats-Unis, mais est également traitée de manière équitable et humaine", a déclaré Merrick Garland dans un communiqué.

Merrick Garland a déclaré le mois dernier qu'il examinait personnellement les procédures du ministère relatives à la peine de mort. Il a déclaré lors de son audition de confirmation au Sénat en février qu'il était préoccupé par le fait que des personnes innocentes soient exécutées et par l'impact disparate de la peine de mort sur les noirs américains.

L'administration Biden a fait face à une pression croissante de la part des défenseurs de la justice pénale pour revenir à un moratoire de longue date sur la peine de mort fédérale, après que l'administration Trump, dans ses derniers mois, a procédé à 13 exécutions.

Le président Joe Biden s'est engagé pendant sa campagne à soutenir une législation visant à mettre fin à la peine de mort.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
moratoire, peine de mort, Joe Biden, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook