Amérique du Nord
URL courte
Par
113712
S'abonner

Le week-end du 4 juillet, jour de la fête de l'indépendance aux États-Unis, a été marqué par le plus grand nombre de fusillades que tout autre week-end en 2021, selon le groupe de recherche Gun Violence Archive.

Quinze fusillades ont été enregistrées aux États-Unis du 2 au 4 juillet, durant le week-end prolongé de la fête nationale, a annoncé Gun Violence Archive, un groupe de recherche à but non lucratif qui répertorie des cas de violence armée aux États-Unis.

«Il y a eu 20 fusillades en juillet, 336 depuis le début de l’année. Les 14 fusillades de ce week-end de fête (de vendredi à dimanche) sont les plus nombreuses enregistrées lors d’un week-end de 2021», a indiqué le groupe sur Twitter avant de mettre à jour ce bilan.

​Ce triste bilan tient compte notamment de quatre enfants abattus le 2 juillet en Virginie et de huit personnes hospitalisées après une fusillade à Fort Worth, au Texas.

Gun Violence Archive répertorie seulement les fusillades de masse ayant fait au moins quatre morts ou blessés (à part le tireur), mais il y a eu également près de 400 autres incidents par arme à feu qui ont fait moins de victimes chacun, mais dont le bilan total atteint 150 morts en 72 heures, rappelle le magazine Forbes.

Les violences de 2021 pourraient être plus meurtrières que celles de 2020

Selon les données du groupe, 2020 a été l'une des années les plus meurtrières depuis des décennies, avec près de 20.000 personnes tuées dans des fusillades et 24.000 autres personnes qui s’étaient suicidées avec une arme à feu.

L’année 2021 risque de battre ce triste record, d’après Gun Violence Archive qui suit les fusillades depuis 2013 et constate une tendance générale à la hausse du nombre de personnes tuées par jour.

Depuis le début de l’année, des actes de violence armée ont fait 10.318 morts dont 154 enfants de moins de 11 ans et 629 adolescents, sans compter 12.342 décès par suicide avec une arme à feu, d’après les calculs du groupe.

«Épidémie de violence par armes à feu» vs port d’arme sans permis

En juin, des chercheurs de l’université Stanford ont publié une étude soulignant que la majorité des auteurs de fusillades de masse souffraient de troubles mentaux qui n’avaient été ni traités ni même diagnostiqués. Les scientifiques se basent sur les données de plus d’une centaine de personnes à l’origine des fusillades de masse aux États-Unis entre 1982 et 2012.

Fin mai, Joe Biden a déjà appelé le Congrès à «agir immédiatement» pour mettre un terme à ce qu’il a appelé «une épidémie de violence par armes à feu». Le projet de budget des États-Unis pour 2022 prévoit l’octroi de plus de deux milliards de dollars aux programmes visant à endiguer la violence par arme à feu dans le pays.

Néanmoins, certains États américains souhaitent assouplir leur législation en matière d’armes à feu, notamment le Texas qui a autorisé de port sans permis à partir du 1er septembre.

Lire aussi:

Éboulement sur un chantier: un mort, le trafic TGV de Montparnasse interrompu
L'armée syrienne repousse une attaque aux missiles de l'aviation israélienne près de Damas
Vladimir Poutine s'exprime sur les nouvelles armes de la Marine russe
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en baisse en France
Tags:
Gun Violence Archive, armes à feu, fusillade, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook