Amérique du Nord
URL courte
Par
3443
S'abonner

L'ancien Président américain Donald Trump a engagé une plainte collective pour «censure illégale» contre Facebook, Twitter et Google, ainsi que leurs dirigeants, après que ces entreprises ont pris des mesures pour interdire et suspendre ses comptes.

«Notre action prouvera que cette censure est illégale, anticonstitutionnelle et totalement anti-américaine», a déclaré M.Trump mercredi depuis son club de golf de Bedminster, dans le New Jersey.

L'action en justice intentée devant un tribunal en Floride intervient après le bannissement définitif de l'ancien Président de Twitter et sa suspension par Facebook pour au moins deux ans en raison de messages publiés en réponse à l'émeute du 6 janvier au Capitole.

M.Trump a affirmé avoir demandé une injonction immédiate pour rétablir rapidement ses comptes sur ces plateformes ainsi que des «dommages-intérêts punitifs» contre les trois géants des médias sociaux.

L’ex-Président américain a ajouté qu'il s'agirait de la première d'une série de «nombreuses» autres actions en justice dont le but est de demander des comptes à la Big Tech.

Les représentants de Twitter et Facebook n’ont toujours pas réagi à cette plainte.

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
Google, Twitter, Inc, Facebook, Inc, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook