Amérique du Nord
URL courte
Par
24628
S'abonner

Pour rendre abordable l'entretien du F-35, le Pentagone devra réduire les commandes ou les heures de vol de cet avion, selon le rapport d'un organisme de contrôle financier. Malgré ses nombreux défauts, l’appareil reste très demandé sur le marché international.

Les frais de maintenance de l’avion de chasse américain F-35, commandé par le Pentagone pour l'armée à hauteur de 2.500 unités pour un montant de 400 milliards de dollars, gonflent à une vitesse inquiétante, constate le Government Accountability Office (GAO), une sorte de Cour des comptes ou de Commission des finances, dans un rapport publié le 7 juillet.

Le département de la Défense prévoit ainsi de dépenser 1,27 milliard de dollars supplémentaires pour les faire fonctionner et les entretenir, un chiffre qui n'a cessé d'augmenter depuis 2012, note le rapport.

Ces dépenses croissent à une telle vitesse que le Pentagone devra bientôt réduire soit ses commandes soit les heures de vol de l'avion, sinon les coûts deviendront inabordables, avance le document.

Des coûts exorbitants

«Par exemple, l'US Air Force a besoin de réduire les frais annuels d'entretien de 3,7 millions de dollars (47%) par avion d'ici 2036, au risque de les voir dépasser de 4,4 milliards de dollars ce qu'elle peut se permettre.»

Le magazine Defense News souligne que «des responsables de l'US Air Force ont noté que, même s'ils arrivaient d'une manière ou d'une autre à obtenir gratuitement toutes les pièces détachées de sa flotte de F-35, les coûts d'entretien de l'avion seraient toujours 14% plus élevés que ce qu'elle peut se permettre».

Au total, le programme des F-35 devrait coûter aux contribuables 1.700 milliards de dollars, selon l'estimation du bureau d'évaluation des frais et des programmes du Pentagone datant de 2020, précise le média.

Face à la gravité de la situation, le général Charles Q. Brown, chef d'état-major de l'US Air Force, a même jugé possible de remplacer des F-16 parmi les plus anciens par un avion de combat de 4e génération, moins cher que le F-35, ajoute Defense News.

Un avion à problèmes, mais qui se vend bien

Fabriqué par Lockheed Martin, le F-15 a été lancé au début des années 1990 et est devenu le programme d'armement le plus cher de l'histoire des États-Unis. Le 5 mars dernier, Adam Smith, président démocrate de la commission des forces armées de la Chambre des représentants, a déclaré que le F-35 Lightning était un «trou à rat», appelant à réduire ses frais d’entretien. Selon lui, il s’agit d’un outil de défense trop coûteux aux capacités décevantes.

En effet, Bloomberg avait expliqué à la mi-janvier que le bureau de test du Pentagone avait détecté sur cet avion 871 déficiences matérielles et logicielles qui pourraient diminuer l’efficacité des opérations de combat, dont 10 sont des problèmes potentiellement graves de première catégorie qui menacent la sécurité.

Malgré de nombreux défauts, le F-35 est activement acheté à l’étranger: 952 engins ont déjà été commandés par 14 pays. La Suisse vient d’annoncer avoir choisi le F-35A Lightning II comme avion de chasse de nouvelle génération, le préférant au Rafale français.

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
La Martinique de nouveau confinée
Tags:
défense, Pentagone, rapport, F-35 Lightning II
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook