Amérique du Nord
URL courte
Par
16380
S'abonner

Comme l’a précisé Jen Psaki, il ne s'agissait pas d'un responsable de premier rang, pour lesquels l'administration Biden s'est engagée selon elle à révéler tout cas positif.

Des membres totalement vaccinés du personnel de la Maison-Blanche ont été testés positifs au Covid-19, dont un dernier cas lundi, a fait savoir mardi la porte-parole de l'administration Biden, Jen Psaki, sans préciser à quand remontent les premières contaminations.

«Un responsable de la Maison-Blanche totalement vacciné a été testé positif au Covid-19 hier», a-t-elle dit lors de son point presse quotidien, précisant que cette personne, dont l'identité n'a pas été donnée, se trouvait à l'extérieur de la Maison-Blanche et présentait des symptômes «légers».

La porte-parole, qui répondait à une question sur une information donnée par la presse américaine, a par la suite précisé qu'il ne s'agissait pas d'un responsable de premier rang, pour lesquels l'administration Biden s'est engagée selon elle à révéler tout cas positif.

«Il y a eu» d'autres cas de personnes vaccinées testées positives au Covid-19 au sein du personnel de la Maison-Blanche, a-t-elle ensuite dit, en réponse à une autre question, sans donner le nombre exact.

Elle a fait savoir que les protocoles sanitaires à la Maison-Blanche n'avaient «pas été modifiés», et que le Président Joe Biden était lui testé «toutes les deux semaines environ».

Lundi également, une personne dans l'équipe de communication de Nancy Pelosi, la cheffe des démocrates au Congrès, a été testée positive au Covid-19, là aussi après une vaccination complète, ont fait savoir les services de l'élue.

Cette personne avait eu des contacts avec une délégation d'élus texans venus militer à Washington contre une réforme électorale dans leur État d'origine, a précisé Drew Hammill, cheffe de cabinet adjointe de Nancy Pelosi.

Ces déclarations arrivent au moment où l'administration Biden s'efforce de relancer la campagne de vaccination dans le pays, qui fait face à une résurgence des contaminations en raison de la propagation du variant Delta.

«Il y aura des cas» de contamination de personnes vaccinées mais «les vaccins protègent contre les formes graves de la maladie et les décès», a assuré Jen Psaki mardi.

Lire aussi:

Un ministre assure que l’État prendra en compte les «remarques» du Conseil constitutionnel, pourtant obligatoires
Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Le Président biélorusse qualifie les autorités des pays voisins de «nazis» à cause de la situation des migrants
Tags:
présidence américaine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook