Amérique du Nord
URL courte
Par
Les États-Unis adoptent des sanctions contre Nord Stream 2 (143)
13675
S'abonner

Évoquant le gazoduc Nord Stream 2, Joe Biden a déclaré mercredi 21 juillet qu’à ce stade du projet il n’y avait aucun moyen d’arrêter son achèvement.

Le jour même où la vice-secrétaire d’État américaine a annoncé que les États-Unis et l’Allemagne avaient trouvé un accord sur le Nord Stream 2, Joe Biden a fait savoir qu’il était déjà impossible d’empêcher l’achèvement du projet.

«Le Nord Stream est terminé à 99%. L'idée que quelque chose allait être dit ou fait pour l'arrêter n'était pas possible», a-t-il déclaré mercredi 21 juillet cité par les journalistes du pool présidentiel.

«Mais j'ai eu, comme vous le savez, des discussions très, très fructueuses avec Angela Merkel […], ainsi qu'avec le gouvernement allemand, sur un engagement qui suggère que si la Russie s'efforce d'infliger délibérément des souffrances à l'Ukraine ou à d'autres pays, ils répondront.»

Berlin et Washington s’arrangent sur le Nord Stream 2

Le 21 juillet, la vice-secrétaire d’État Victoria Nuland a fait savoir au comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants des États-Unis que Washington et Berlin étaient parvenus à un accord sur le Nord Stream 2.

Une des conditions consiste, selon elle, à soutenir un renouvellement de 10 ans de l’accord sur le transit du gaz entre la Russie et l’Ukraine qui prend fin en 2024.

«Nous allons plaider et faire pression […] pour 10 années supplémentaires», a-t-elle détaillé.

M.Nuland a précisé que l’accord prévoyait des mesures efficaces au niveau européen, y compris des sanctions pour limiter les capacités d’exportation russes si le Kremlin tentait d’utiliser l’énergie comme une arme ou de commettre d’autres actes agressifs à l’égard de l’Ukraine.

Entretien téléphonique entre Poutine et Merkel

La Russie a plus d’une fois appelé à cesser d’évoquer le projet comme étant politisé sachant qu’il est commercial et avantageux aussi bien pour elle que pour l’Union européenne.

Mercredi 21 juillet le service de presse du Kremlin a annoncé que Vladimir Poutine et Angela Merkel s’étaient déclarés satisfaits, au cours d’un entretien téléphonique, du prochain achèvement de la construction.

«Le Président russe a pointé l’engagement cohérent de la partie allemande pour la réalisation de ce projet qui revêt un caractère éminemment commercial et vise à renforcer la sécurité énergétique de l’Allemagne et de l’Union européenne», a indiqué le service de presse.

Le Kremlin a ajouté que les deux dirigeants avaient abordé la prolongation de l’accord sur le transit du gaz entre Moscou et Kiev après 2024. 

L’opérateur du gazoduc, Nord Stream 2 AG, avait déclaré qu’il comptait achever la pose de tuyaux à la fin du mois prochain.

Dossier:
Les États-Unis adoptent des sanctions contre Nord Stream 2 (143)

Lire aussi:

La Russie saisit la Cour européenne des droits de l'homme contre l’Ukraine
La Russie indique une condition indispensable pour le transit de son gaz via l’Ukraine
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
Nord Stream 2, Angela Merkel, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook