Amérique du Nord
URL courte
Par
2175
S'abonner

Des militants d'extrême droite et des antifas se sont affrontés dimanche 22 août à Portland, utilisant toute sorte d’armes improvisées allant des battes de baseball et des boucliers aux fusils de paintball et aux feux d’artifice.

La ville américaine de Portland, secouée ces derniers temps par des échauffourées de toute sorte, a connu ce dimanche 22 août une nouvelle confrontation entre les membres des Proud Boys, organisation d’extrême droite, et des antifas, rapporte le quotidien local Oregonian.

Les deux camps étaient armés. Des battes de baseball, des fusils de paintball et des lances en bois faisaient partie des moyens d’attaque des antifas, tandis que les Proud Boys étaient équipés de fusils de paintball et également de battes. Les uns et les autres portaient de grands boucliers.

Des bombes lacrymogènes ont été utilisées.

Une brève fusillade a éclaté dans le centre-ville, dévoilent plusieurs vidéos partagées par des témoins. Certaines montrent un homme d'âge moyen se cacher derrière des poubelles et tirer plusieurs coups de feu à travers la rue.

La police a rapidement arrêté le tireur, qui n'a apparemment pas résisté.

Une journée agitée

La fusillade a eu lieu au milieu d'une journée déjà chaotique qui a vu des dizaines de personnes de camps opposés s'affronter, utilisant toute sorte d'armes improvisées.

Aucun blessé n'a été signalé, mais plusieurs bâtiments et voitures ont été endommagés par les tirs.

L’Oregonian rapporte qu’il n'y avait aucune présence policière visible tout au long de la journée, à part les agents qui ont arrêté le tireur. À l'approche de l'affrontement, la police de Portland a averti qu'elle n'interviendrait pas et qu'elle «partagerait plutôt des informations sur la sécurité publique via Twitter».

Des précédents

Le 18 juin, des Proud Boys et des membres d’Antifa s’étaient affrontés à Oregon City, dans l’agglomération de Portland. La police avait dû faire usage de lacrymogènes pour les disperser.

Fin mai, l’anniversaire de la mort de George Floyd a dégénéré à Portland en donnant lieu à des émeutes, pillages et incendies.

Lire aussi:

Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
Portland, Antifa, extrême-droite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook