Amérique latine
URL courte
Par
1167
S'abonner

Le Président chilien s'est présenté à la police pour recevoir une amende d'environ 2.900 euros à cause d’une photo publiée sur la Toile sur laquelle il apparaît sans masque sur une plage aux côtés d'une femme.

Le 18 décembre, le chef de l’État chilien Sebastián Piñera s'est présenté volontairement à la police pour recevoir une amende après la publication d'une photo compromettante.

Il s'agit d'un montant de 2,551.450 pesos (un peu moins de 2.900 euros) pour non-respect du port du masque dans un espace public, contrairement aux règles sanitaires en vigueur, informe le ministère de la Santé chilien dans un communiqué. 

​C’est après la publication d’une photo de M.Piñera que cette infraction a été constatée. Il y est visible aux côtés d'une femme sur une plage, sans masque, ce qui est obligatoire dans l'espace public.

​D'après le communiqué du ministère, la photo a été prise le 5 décembre sur la commune chilienne de Zapallar.

Le Président s’excuse

Dès le lendemain de la diffusion du cliché, devenu viral sur les réseaux sociaux, Sebastián Piñera a présenté ses excuses.

«Je suis allé me promener sur la plage, ce que je n'avais pas fait depuis l'année dernière. La marche était assez solitaire jusqu'à ce que certaines personnes me reconnaissent et me demandent de prendre une photo», a-t-il écrit sur son compte Instagram. «Sans aucun doute, j'aurais dû mettre le masque, mais en raison de la rapidité avec laquelle les événements se sont produits, je ne l'ai pas fait, c'est une erreur que je regrette et je m’excuse».

L’inconnue sur la photo est la femme qui l'avait reconnu et lui avait demandé de poser avec elle, a expliqué le Président.

Lire aussi:

«En France, on n’aurait pas honte avec ce que l’on produit»: le propriétaire d’une pâtisserie en Russie se confie
Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Ce pays pourrait rapidement devenir «un super-propagateur du Covid»
Tags:
Covid-19, masques, Chili
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook