La 1ère navette spatiale russe de nouvelle génération verra le jour en 2021

La Russie produira son premier vaisseau spatial réutilisable Federatsia dans quatre ans. Selon la société de construction spatiale russe RKK Energuia, la navette acheminera des passagers et des charges utiles en orbite basse.
Sputnik

La première navette spatiale russe Federatsia constituée à 80 % de matériaux composites verra le jour d'ici 2021, a annoncé vendredi Vladimir Solntsev, président de la société de construction spatiale russe RKK Energuia.

« Il y aura 80 % de matériaux composites. On n'a pas encore pris de décision concernant les matériaux pour la capsule d'atterrissage. Nous travaillons actuellement avec de l'aluminium, mais il faut que le nouveau vaisseau spatial soit compétitif. Nous fabriquerons la navette Federatsia en matériaux composites et la capsule en matériaux conventionnels », a indiqué M. Solntsev.

La Russie crée son vaisseau spatial réutilisable pour 811 mds EUR
Selon lui, les spécialistes sont sur le point de terminer l'élaboration des documents techniques et ont procédé à la production de certains éléments de la future navette.

Cette dernière est destinée à acheminer des passagers et du fret vers l'orbite circumterrestre et la Lune. Son équipage comprendra quatre personnes. Le vaisseau pourrait effectuer un vol autonome pendant 30 jours ou rester en orbite en tant qu'élément d'une station orbitale pendant un an.

Le premier vol sans pilote de la navette Federatsia est programmé pour 2021 et le premier vol habité pour 2023.

La Russie envisage de mettre en orbite le vaisseau Federatsia au moyen de lanceurs lourds Angara-A5V et Angara-A5P.

Vaisseau de transport habité de nouvelle génération

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Discuter