Société
© Sputnik. Igor Podgorny

Un remède simple contre le réchauffement climatique mis en avant par les scientifiques

URL courte
S'abonner

D’après les scientifiques, afin d’avoir un impact dans la lutte contre le réchauffement climatique, il est suffisant que chaque individu plante un arbre. Ils proposent une reforestation comme un moyen simple et efficace pour capter le gaz carbonique et protéger la biodiversité sur la Terre.

Une équipe de scientifiques de l’Institut Fédéral de technologie de Zurich (ETH Zurich) a dressé une carte des régions sur la planète où, d’après leurs recherches, la reforestation est possible. Ils considèrent que cela pourrait aider à lutter contre le réchauffement climatique causé principalement par l’activité humaine. Leurs résultats et propos ont été publiés dans la revue Science.

Ils postulent qu’il suffit à chacun de planter un arbre afin d’avoir un impact personnel dans la lutte contre le réchauffement climatique. En outre, ils visent à promouvoir la reforestation d’après les pays et les gouvernements car, selon leurs calculs, il y aurait environ 4,4 billions d’hectares de couverture forestière aux conditions du climat actuel sur la planète si l’activité humaine n’intervenait pas dans la nature. Toutefois, les chercheurs estiment qu’il est possible de replanter 900 millions d’hectares de forêts à travers le monde.

«Ça nous permettrait de revenir à des taux de carbone équivalents à ceux du début de l’ère industrielle. Donc ça pourrait vraiment avoir un impact considérable sur le climat», explique le chercheur.

Avant de poursuivre:

«Ça permet de protéger l’habitat de plus de 80% de la biodiversité sur terre, de lutter contre les glissements de terrain, de maintenir l’eau dans les sols ou encore de créer des barrières contre les tsunamis.»

Les scientifiques soulignent que les arbres plantés absorberont deux tiers des gigatonnes de carbone émis par les humains. Les écologistes ont fondé leurs hypothèses sur le dernier rapport du groupe d'experts intergouvernemental sur les changements climatiques des Nations unies.

Afin de composer une carte des zones où la reforestation est possible dans le monde, les spécialistes ont analysé environ 80.000 photographies satellites pour étudier la couverture forestière actuelle. Ensuite, ils ont soustrait les forêts existantes et les zones occupées par l'homme, pour définir ces zones qui peut accueillir de nouvelles plantations.

Toutefois, les chercheurs ont relevé le fait que, malgré les initiatives existantes dont The Bonn Challenge qui réunit 48 pays, la plupart des États ne plantaient des arbres que sur la moitié de la superficie accessible pour la reforestation.