Ecoutez Radio Sputnik
    ARTHUR TCHILINGAROV

    ARTHUR TCHILINGAROV

    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    Dans un petit avion fabriqué en Russie, il a atteint en 2002 la station antarctique polaire américaine. De là, il a appelé au téléphone Vladimir Poutine, alors président du pays, pour faire son rapport.

    Dans un petit avion fabriqué en Russie, il a atteint en 2002 la station antarctique polaire américaine. De là, il a appelé au téléphone Vladimir Poutine, alors président du pays, pour faire son rapport. Mais l'avion n'a pas pu repartir, le moteur se refusait à se remettre en marche, même après le plein d'essence. Pour son retour d'Antarctide, les Américains ont facturé 40 mille dollars. « Après, j'ai gagné tout cela à Las-Vegas, dans un casino, et je leur ai envoyé cet argent de là. J'en ai des témoins », affirme-t-il. Trois ans plus tard, il a apporté sur la station un nouveau moteur, et l'avion est revenu en Russie.
    Il est deux fois héros - celui de l'URSS et de Russie. Les deux étoiles, l'une avec un ruban rouge, l'autre- tricolore, sont côte à côte. Il a reçu la première en 1986 pour le sauvetage du bateau de recherches « Mikhaïl Somov », bloqué dans les glaces de l'Antarctique. La deuxième - pour les recherches de l'Arctique. Début aout 2007, Anatoly Sagalevitch, pilote du bathyscaphe « Mir-1 », et lui, ont plongé au Pôle Nord à la profondeur de 4300 mètres. Les océanologues ont pris des échantillons de sol, d'eau, ont mesuré les indices hydrophysiques et hydrochimiques. Ils ont placé sur le fond de l'océan un fanion russe en titane. « Le fons de l'Océan Glacial ressemble à la surface de la Lune. Nous avons vu quelques petits poissons, c'est tout. C'est un vrai désert », a-t-il dit après.
    Arthur Tchilingarov est né en 1939 à Leningrad ‘aujourd'hui, Saint-Pétersbourg), dans une famille russo-arménienne. Il a fait ses études en océanologie, puis participé à des expéditions polaires. Pendant la période soviétique, il était vice-ministre, depuis 1993, il est un député du parlement. Sa fille Ksenia est rédacteur en chef du magazine « Pride. Une vie des lions mondains », bien connu dans les milieux glamour.
    Avec sa femme, il a d'abord vécu une histoire d'amour de vacances. En 1974, l'explorateur polaire est arrivé à Sotchi pour profiter du soleil. « Il est impossible de se sentir à l'aise lorsqu'il fait froid. Ce sont des contes à dormir debout »- dit-il. Les habitants du Nord ne supportent pas la chaleur, mais moi, je l'aime, et je vais à la mer chaque été. C'est là qu'il a fait la connaissance de l'institutrice Tatiana, originaire de Tambov. Elle est revenue chez elle, lui - au Pôle Nord. Ensuite, il l'a demandée en mariage et ils ne se quittent plus.
    Personne ne sait comment Arthur Tchilingarov arrive à tout faire en même temps: à part ses autres activités, il est Président de l'association des explorateurs polaires, membre de l'Académie des Sciences de Russie, membre de la Société géographique de Grande-Bretagne, co-président du fonds de l'aide humanitaire et de coopération.
    Son nom figure dans le livre des records Guinness, comme celui du premier homme à avoir visité en moins de trois mois les deux pôles de la Terre. Il a visité l'Antarctide 6 ou 7 fois, et ses expéditions en Arctique se comptent par dizaines. A 70 ans, il ne tient pas en place. Sa passion est d'organiser des expéditions et de sauver les gens au grand nord. Arthur Tchilingarov sait tout sur ces conditions comme nul autre

    Lire aussi:

    L'Arctique, cette terre qui depuis toujours attire les explorateurs
    Une aquarelle vieille de 118 ans découverte en Antarctique
    La Chine et la Russie signent des accords internationaux sur l’Arctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik