Ecoutez Radio Sputnik
    Boîte aux lettres 29.10.10

    Boîte aux lettres 29.10.10

    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    Après la revue du courrier, vous écouterez à la demande des auditeurs les récits sur les salaires moyens dans notre pays, sur les exportations des poids lourds russes ainsi que sur un art populaire national (Gjel).


    La « Voix de la Russie » est écoutée non seulement en France, Belgique, Algérie et Maroc, mais aussi dans d’autres pays, par exemple au Canada. Roger Roussel de Le Goulet nous écrit régulièrement. Il nous a récemment fait parvenir un rapport de réception détaillé: « Merci de vérifier mon rapport de réception par carte ou lettre de vérification QSL. C’est toujours un plaisir d’écouter vos émissions instructives et très bien présentées. Bravo ! »

    Nous avons un auditeur très curieux en Algérie – c’est Naghmouchi Nouari. Voici ce qu’il a écrit : « Je souhaiterais de tout mon cœur voir un jour votre station la « Voix de la Russie » et visiter Moscou. J’ai vu dans une chaîne arabe Al Jazeera un reportage sur la Russie. On a beaucoup parlé de ce pays et ses relations avec le monde arabe et musulman. Les gens du monde arabe saluent toute la Russie. Votre langue, est-elle difficile ou non par rapport à l’anglais qui est très facile à apprendre ? ».

    Oui, la langue russe est assez difficile à apprendre mais la volonté et l’application permettront de surmonter toutes les difficultés. Les Centres de langue russe ouverts en collaboration avec la fondation « Monde russe » dans différents pays, peuvent y aider. L’année dernière trente centres ont été ouverts. Selon le président de la fondation « Monde russe » Viatcheslav Nikonov, apprendre la langue russe est devenue à la mode et utile.

    Karim Najim de Maroc nous a envoyé un court message électronique : « Salutations à vous et mes remerciements aux programmes que vous offrez. Toujours fidèle auditeur ».

    Nous avons beaucoup de fidèles auditeurs. Un d’eux ne rate aucune émission de « Boîte aux lettres » - Michel Minouflet de Cergy-Pontoise : « Merci beaucoup pour avoir cité ma dernière lettre et répondu à la question que j’avais posée. J’aime beaucoup les questions des auditeurs et naturellement vos réponses toujours très intéressantes. J’écoute la « Boîte aux lettres » mais aussi les informations et d’autres rubriques culturelles ».

    Jean-Marie Monplot de Chambéry nous a fait parvenir un rapport de réception : « Je transmets mes sincères amitiés depuis la France et espère recevoir votre QSL ». Nous avons déjà vérifié le rapport de monsieur Monplot et lui avons envoyé une carte QSL.

    Et maintenant les réponses aux questions posées par nos auditeurs. Jacques Augustin de Rosny-sous-Bois demande : « Quels sont les salaires moyens en Russie ? Les salaires du Président Medvedev et de Vladimir Poutine sont-ils rendus publics ? »

    Selon les données du Service fédéral des statistiques étatiques, le salaire légal payé en juin 2010 atteignait en moyenne 21 597 roubles (environ 720 dollars). A noter que la stratégie du développement de la Fédération de Russie jusqu’en 2020 suppose une hausse considérable du salaire mensuel moyen – jusqu’à 2 700 dollars par personne.

    En 2010 la hausse moyenne des salaires en Russie est à presque 4% supérieure à la hausse de l’inflation et environ 80% d’entreprises ont prévu d’augmenter les salaires en 2011 à 10% en moyenne. La stabilisation de la situation économique a conduit aux évolutions positives sur le marché du travail, car la crise financière avait fait chuter de 5,5% le revenu réel des salariés.

    Au premier semestre 2010 le nombre de Russes dont les revenus étaient au-dessous du minimum vital, a diminué jusqu’à 19 millions 100 mille personnes ce qui représente 13,6% de la population totale du pays. En second semestre de l’année en cours le minimum vital était de 5 625 roubles (environ 187 dollars).

    Les activités les plus rémunérées sont la publicité, les relations publiques et le marketing. Aussi les meilleurs spécialistes dans la branche juridique gagnent bien. Les secteurs traditionnellement bien rémunérés sont le secteur bancaire des investissements et l’assurance.

    Le poste du directeur financier d’une entreprise figure à la tête de liste. Les deuxième et troisième places sont occupées par le directeur exécutif et le responsable dans le secteur de bâtiment. Par ailleurs, la vingtaine des métiers les plus rémunérés en Russie comprend ingénieur en chef, responsable du département des technologies de l’information, expert-comptable, logisticien, responsables des départements de ventes et d’achats. La fonction du chef comptable ferme la  liste de 10 meilleures professions.

    Quant au salaire approximatif, elle est aux environs de 10-12 mille de dollars par mois pour les leaders de notre liste. Examinons brièvement la liste des métiers les moins rémunérés de notre pays. Ce sont les commerciaux, secrétaires, personnel médical, balayeurs, personnel de nettoyage, cuisiniers, agent commercial et caissiers qui gagnent le moins.

    Un apport considérable dans l’augmentation du niveau moyen des salaires est fait par Moscou ainsi que par d’autres grandes villes. Cela retouche le niveau bas des revenus de la population dans la plupart des régions. A propos, en février           le salaire moyen moscovite a dépassé 35 mille roubles (plus de 1166 dollars).

    L’année dernière les autorités russes ont beaucoup fait pour sauvegarder et soutenir les revenus de la population en allouant des fonds financiers dans le domaine social et en utilisant à ces fins les moyens d’action administrative sur le business, estime l’économiste en chef d’« Alpha-bank » Natalia Orlova.

    En période de crise cette politique semblait, selon Natalia Orlova, naturelle. Aujourd’hui, afin de corriger les disproportions existantes il faut se concentrer, en premier lieu, sur l’augmentation de productivité du travail dans l’économie nationale en développant son secteur des investissements qui servirait de source à la croissance.

    En 2009 le salaire mensuel du Président russe Dmitri Medvedev a atteint 275 mille de roubles (environ 9 mille de dollars) et celui du Premier ministre Vladimir Poutine – 316 milles de roubles (10 mille 500 de dollars).

    Nous espérons que Jacques Augustin de Rosny-sous-Bois a entendu la réponse à sa question.

    Hervé Duval de Wattignies nous a écrit : « J’aimerais savoir des renseignements sur les exportations des voitures poids lourds russes à travers le monde ».

    Qu’est-ce que la Russie peut exporter avec succès ? D’après les résultats du premier trimestre 2010, outre le pétrole et le gaz, ce sont les produits de l’industrie automobile nationale qui bénéficient du succès sur le marché international. En janvier-mars derniers les exportations des poids lourds russes ont augmenté de presque 50% par rapport à la même période en 2009.

    Le groupe russe « GAZ » est l’exportateur le plus réussi des poids lourds. Pour le premier trimestre 2010, 1 125 GAZ sont partis à l’étranger. Une part de lion dans les exportations est occupée par les GAZelle, voiture bon marché et à petite tonnage, qui sont la quasi-meilleure réussite commerciale parmi les automobiles russes de l’époque postsoviétique. Les consommateurs étrangers sont demandeurs d’environ 13% des produits de l’usine automobile à Nijni Novgorod.

    A part de GAZ, c’est UralAZ qui réussit également à vendre ses produits à l’étranger : 222 camions de cette marque ont été exportés en janvier-mars derniers ce qui est de 83% plus que l’année dernière. A la distinction des automobiles neuves, les exportations des poids lourds d’occasion a baissé de 33%. Le business russe ne se presse apparemment pas de se débarrasser des vieilles voitures dans la période d’après crise.

    Les poids lourds russes les plus connus dans le monde sont probablement les camions sportifs KAMAZ dont le nom est dû à la rivière Kama. L’usine située à Naberejnye Tchelny, s’appelle « Usine automobile de Kama ». Le fameux rallye Paris-Dakar a, maintes fois, démontré la supériorité des camions russes grâce à quoi les ventes des camions KAMAZ sont en progression constante.

    Les produits de KAMAZ sont connus dans 70 pays du monde. KAMAZ a crée un grand nombre d’entreprises de construction automobile qui travaillent sous le contrat de licence en Pologne, au Kazakhstan, en Iran, Syrie, au Pakistan. KAMAZ exporte aussi des camions militaires. Ainsi, la voiture blindé de combat « Vystrel » a été reconnu meilleure dans sa classe au Salon militaire international à Abou Dhabi en 2007. Les voitures de cette classe bénéficient d’une grande popularité au Proche-Orient et dans d’autres régions d’Asie.

    Et maintenant écoutons « La Chanson du chauffeur » du film « Là où se termine l’asphalte ».

    Vous avez écouté « La Chanson du chauffeur » du film « Là où se termine l’asphalte ». Nous rappelons que vous écoutez l’émission « Boîte aux lettres » sur la Voix de la Russie.

    Mademoiselle Amrane Meriem Sabine de l’Algérie nous demande de parler de l’art populaire russe. Ce sujet est très vaste et il serait trop long de parler de tous les arts populaires. Ce sont la dentelle, le tricotage, la broderie, gravure sur bois, jouets en bois, plateaux coloriés et beaucoup d’autres. Et aujourd’hui nous parlerons de Gjel.

    Gjel est le centre principal de l’art céramique russe. Les origines anciennes de cet art populaire sont attestées par la charte du prince Ivan Kalita datant de 1339. Les documents historiques distinguent Gjel dès la première moitié du 14ème siècle comme un centre russe de céramique qui fournissait la cour du tzar en vaisselle céramique.

    Géographiquement, Gjel est un village dans la région de Moscou célèbre par ce qu’on y trouve de l’argile et produit de différentes  porcelaines. Gjel c’est aussi le célèbre genre de peinture caractérisé par l’utilisation de la couleur blanche et des nuances du bleu. La « peinture d’un seul pinceau » suppose que chaque nouveau coup de pinceau se différencie du précédent par le dégrée de saturation. La saturation de la couleur bleue change en fonction de ce comment la peinture sur le pinceau est dépensée : les premières touches sont riches mais à fur et au mesure de l’amenuisement de la peinture les touches deviennent plus transparentes. La proportion des couleurs blanche et bleue deviennent alors particulièrement importante. Le fond blanc se transforme en deuxième couleur, il est aussi actif que la peinture bleue d’azur.

    L’une des méthodes de la peinture de Gjel est le fin dessin ornemental lorsque ce n’est pas tout le pinceau mais seulement sa petite pointe qui est utilisée. Le motif traditionnel de la peinture de Gjel, les oiseaux et les coqs, est traité comme un ornement. La queue peut être comparée à une fleur somptueuse à pétales de taille différente et de profondeur différente de couleur. Les éléments secondaires qui font partie des compositions pittoresques, ne sont pas moins importants : des légères hélices enroulées, des spirales, des points et des raies, d’étroits bandeaux d’un simple ornement géométrique.

    Beaucoup de Russes ont chez eux au moins quelques objets de peinture de Gjel : il peut s’agir des tasses, de petits vases, des théières. Chez certains toute leur vaisselle (service de table, services à thé) est produite par les artistes de Gjel.

    A propos, Gjel se trouve à proximité de Moscou et on peut s’y rendre en bus pour une journée de visite. Pendant la visite vous prenez connaissance du processus technologique de la production de la porcelaine de Gjel et vous pouvez suivre un atelier. Naturellement, chacun veut emporter un souvenir des artistes de Gjel et il y a plusieurs boutiques de souvenirs à Gjel.

    Moi aussi, j’ai un objet de Gjel chez moi, c’est un petit vase et un plateau. Et encore un petit récipient pour le caviar en forme de petit poisson bleu et or. Les pièces des artistes de Gjel sont très décoratives et remontent le moral. Nous remercions donc mademoiselle Amrane Meriem Sabine de l’Algérie pour sa question sur les arts populaires.

    Lire aussi:

    H & M: le vrai coût… humain des vêtements low-cost
    Armes ou aliments: quelle exportation est la plus conséquente en Russie?
    Les salaires de Daech révélés par Sputnik
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik