Ecoutez Radio Sputnik
    Le train blindé

    Le train blindé

    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    Le train blindé, cette arme redoutable du temps de la Première et de la Seconge guerres mondiales est quasioment oublié de nos jours.


    Le train blindé, cette arme redoutable du temps de la Première et de la Seconge guerres mondiales est quasioment oublié de nos jours. Le train blindé est un convoi blindé qui se compose de locomotive recouvertes de plaques de blindage, de plusieurs wagons (plates-formes) également blindés armés de mitrailleuses et de canons et de deux à quatre plates-formes d’appui, le tout opérant dans la zone du chemin de fer. Les trains blindés avaient surtout pour mission la protection des installations de grande longueur assez éloignées les unes des autres. Pour ce faire, le train se composait de plusieurs « modules » pouvant combattre de façon autonome. Au moment de l’entrée de l’URSS dans la Seconde guerre mondiale, l’Armée Rouge avait à sa dotation 33 trains blindés légers et 14 trains blindés lourds qui étaient engagés tout au long du conflit. Ils étaient utilisés pour soutenuir les unités d’infanterie opérant dans la zone du chemin de fer, détruire les troupes de l’adversaire massées aux points stratégiques, protéger les zones côtières et mener la contre-batterie. Les trains blindés de DCA armés de canons de 25 et 37 mm et de mitrailleuses lourdes de 12,7 mm, ont joué un rôle éminent dans la protection des stations de chemin de fer contre les raids de l’aviation ennemie. Dans certains cas, les trains blindés sovétiques opéraient des percées sur les arrières de l’adversaire, débarquaient des troupes qui se rendaient maîtresses des sites militaires importants et soutenaient l’infanterie par le feu de leurs canons et mitrailleuses. La guerre finie, les trains blindés sont à un moment donné tombés dans l’oubli pour redevenir opérationnels dans les années 1960 avec la montée des tensions dans les relations soviéto-chinoises. C’étaient précisément les trains blindés qui devait assurer la protection des voies de chemin de fer le long des frontières avec la Chine. Plus tard, il s’est produite une véritable réincarnation de l’idée des trains blindés désormais réservés au transport des missiles ballistiques soviétiques. Ces trains inquiétaient beaucoup le commandement de l’OTAN parce qu’ils circulaient en permanence sur une vaste territoire et étaient pratiquement indétectables au moyens de satellites-espions. Mais c’est déjà une autre histoire.

    Lire aussi:

    Un blindé de l’Otan rentre en collision avec un train en Suède (vidéo)
    Un argument d'acier: la Russie organise ses plus grands exercices de chars depuis l'URSS
    120 camions d’armes US supplémentaires pour l’opposition syrienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik