Ecoutez Radio Sputnik
    Boite aux lettres 14.07.2011

    Boite aux lettres 14.07.2011

    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    Après la revue du courrier nous vous parlerons de l’étendard de Volgograd, de l’Université d’Etat de Moscou et de la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux sur la Place Rouge. L’animatrice de l’émission Youlia Pavlova est au micro. Bonjour, chers auditeurs !


    Après la revue du courrier nous vous parlerons de l’étendard de Volgograd, de l’Université d’Etat de Moscou et de la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux sur la Place Rouge.

    L’animatrice de l’émission Youlia Pavlova est au micro.

    Bonjour, chers auditeurs ! Je voudrais commencer la revue du courrier par la lettre de Paul Jamet d’Argenteuil: « Je voudrais adresser toutes mes condoléances aux familles des victimes du naufrage du Bulgaria sur la Volga. Toute ma sympathie à toutes et à tous en ces douloureux moments».

    Henk van der Kammen des Pays Bas nous a envoyé une jolie carte postale avec des roses : « Je recevais votre lettre avec la carte QSL et une carte avec le  temps et  les  fréquences. Mais à ce que je pense, ces fréquences ne sont pas valables, car je ne pouvais pas vous écouter. C’est pourquoi j’ai cherché et cherché sur les ondes et voilà hier soir je vous ai trouvé sur la fréquence 11950. J’espère que cette fréquence soit une bonne fréquence. Maintenant je peux commencer à écouter vos émissions et écrire les rapports d’écoute».    

    Notre auditeur hollandais n’a pas réussi à écouter nos émissions sur les fréquences indiquées sur notre site Internet. Cependant, cela ne signifie pas qu’elles sont incorrectes. La réception des émissions dépend de plusieurs facteurs (l’endroit de la réception, la météo, le type du récepteur, de l’antenne et ainsi de suite). Cependant, qui cherche - trouve ! Nous espérons recevoir bientôt un rapport d’écoute de Henk van der Kammen.

    Didier Vasseur d’Amiens qui a écouté le Journal et « le Monde comme il va » nous a envoyé un rapport très détaillé : « Très bonne émission à part quelques  QRM, mais  cela  ne  change pas beaucoup mon écoute ».

    Michel Minouflet de Cergy-Pontoise écrit : «Merci beaucoup pour avoir répondu à la question posée dans ma dernière lettre concernant les congés scolaires en Russie. La célèbre course cycliste, le Tour de France commence aujourd’hui (le 2 juillet). Cet évènement n’a plus autant d’intérêt actuellement, ce n’était pas le cas lorsque j’étais jeune, à l’époque où mes parents tenaient un magasin de cycles dans une petite ville située à environ 100 km au Nord de Paris. Cette ville où je suis né et où j’ai passé mon enfance et mon adolescence s’appelle Soissons. Elle est très connue  du fait de son vase et du roi Clovis «Souviens-toi du vase de Soissons». Je m’intéresse toujours au Tour de France que je suivrais à la radio et aussi à la télévision que je verrai sur mon  PC ».

    Ensuite il Michel Minouflet continue : «Je vais essayer de capter la télévision monégasque TMC afin de pouvoir suivre le mariage religieux de la princesse et du prince. Parfois on se passionne pour ce genre d’évènements, il faut dire que c’est un spectacle qui nous fait oublier les guerres, les révolutions dans les pays arabes et tant d’autres choses qui  nous dépriment ».

    Nous avons reçu un rapport d’écoute de Bernard Grondin de l’Ile de  la  Réunion : « J’ai  bien reçu en fin de la semaine votre courrier et la carte QSL. Merci beaucoup. En attendant également les réponses à mes autres courriers, vous trouverez ci-dessous encore un autre rapport d’écoute  de votre radio sur ondes courtes, en espérant après vérification par vos services techniques, recevoir  par  courrier la carte QSL correspondante.

    En fouillant dans mes archives j’ai retrouvé une carte QSL de Radio Moscou de  1978… que j’ai  mis sur ma page Facebook!»

    Naghmouchi Nouari de l’Algérie écrit: « Depuis des années je  rêve de voir Moscou et discuter avec des gens de ce grand pays. La Russie connaît beaucoup de progrès dans divers domaines. Je voudrais aussi  faire connaître aux Algériens votre radio».

    Naghmouchi Nouari nous écrit régulièrement et il pose des questions pour la « Boîte aux lettres ». Aujourd’hui à sa demande nous parlerons de l’Université d’Etat de Moscou.

    Nous allons commencer par la réponse à la question de Michel Minouflet qui a demandé de parler de l’étendard de Volgograd. Une bataille féroce avec les fascistes a eu lieu sur les rives de la Volga pendant la Grande Guerre Patriotique. La sixième armée du Wehrmacht et d’autres forces des alliers de l’Allemagne ont été encerclées dans la ville et détruites et prises en otage. Selon les estimations approximatives, les pertes de deux côtés dans ce combat dépassent 2 millions de personnes.

    Sur le kourgane Mamaïev à Volgograd on a érigé un monument consacré à la victoire pendant  la bataille de Stalingrad (à l’époque c’était le nom de Volgograd). Au centre du monument se trouve une statue de la Mère-Patrie de 52 mètres. Les armoiries de la région de Volgograd représentent un écusson héraldique rouge sur lequel on peut voir une figure blanche de la Mère-Patrie. Le drapeau de la région est une laize rouge rectangulaire avec une figure blanche de la Mère-Patrie et deux lignes verticales bleues.

    La couleur rouge est la couleur du courage et de la fermeté des habitants de la région. Elle rappelle que la sainte terre de Volgograd est mouillée par le sang des défenseurs de la Patrie. Les lignes bleues symbolisent deux grands fleuves qui traversent la région : la Volga et le Don.

    La couleur bleu est la couleur de la jeunesse et de l’harmonie éternelle, de la sagesse et de la perfection spirituelle. Le blanc, le bleu et le rouge, ce sont les couleurs du drapeau russe.

    Maintenant à la demande de Naghmouchi Nouari de l’Algérie nous parlerons de l’Université d’Etat de Moscou. C’est la plus vieille Université de Russie, fondée en 1755 par Mikhaïl Lomonossov. C’est également l’Université la plus populaire en Russie. Aujourd’hui il y a 29 facultés et 9 Instituts de recherches. Le travail scientifique et éducatif est organisé dans les musées, sur les bases scientifiques de recherche, en expéditions, sur des navires de recherche, dans des centres d’excellence. A l’Université il y a 300 chaires.

    Plus de 31 mille étudiants et 7 mille boursiers de thèse font leurs études à L’Université d’Etat de Moscou. L’Université possède de plus de 600 bâtiments y compris le gratte-ciel sur les Monts des Moineaux. Aujourd’hui on fait beaucoup pour perfectionner le processus de la formation des étudiants et des boursiers de thèse. Certaines facultés ont la structure d’enseignement qui se compose de deux degrés : le baccalauréat et le master. Les étudiants de l’Université peuvent étudier d’après les plans individuels et suivre les cours sur quelques facultés différentes à la fois.  On prête beaucoup d’attention à la santé des étudiants.

    L’une des particularités du processus éducatif consiste en ce que les étudiants suivent les cours et en même temps ils s’occupent de leur travail scientifique, dont le sujet ils choisissent eux-mêmes. Plusieurs ouvrages des étudiants sont publiés dans des revues scientifiques. A la faculté de l’histoire, de la philologie, des sciences économiques, sociologiques, à la faculté du journalisme et de la psychologie les étudiants peuvent suivre les cours de soir et à la faculté du journalisme ils peuvent étudier à distance.

    Les jeunes suivent les cours pendant 5-6 ans, tout dépend de la faculté. A la fin des études ils préparent et soutiennent leur mémoire. La formation à l’Université est gratuite, mais 15%  des étudiants payent leurs études. Chaque étudiant qui réussit bien ses examens reçoit la bourse.

    La plus grande bibliothèque universitaire est la bibliothèque scientifique Gorki. Dans ses réserves il y a environ 8 millions de livres, dont plus de deux millions c’est la littérature en langues étrangères. L’Université d’Etat de Moscou fait partie de l’Association internationale  des Universités, elle coopère avec plus de 60 centres étrangers, avec des Universités de l’Europe, des Etats-Unis, du Japon, de la Chine et d’autres pays asiatiques, de l’Australie, de l’Amérique latine et des pays arabes.

    Maintenant nous allons écouter la chanson «  Studentcheskiï cheïk » interprétée par « Doctor Watson ».

    Vous avez écouté la chanson « Studentcheskiï cheïk » interprétée par « Doctor Watson ». Nous vous rappelons que vous êtes à l’écoute de la « Boite aux lettres » sur les ondes de la « Voix de la Russie ».

    Nos auditeurs ont sûrement entendu parler de la Place Rouge, la place principale de Moscou. C’est là que se trouve la Cathédrale de l'Intercession-de-la-Vierge appelée également la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux. Le 12 juillet elle a fêté ses 450 ans. Aujourd’hui nous parlerons de cette cathédrale à la demande de Didier Vasseur d’Amiens.

    La cathédrale est située au-dessus de la descente vers la rivière Moskova près de la Tour du Sauveur. La cathédrale a été construite au milieu du XVI siècle à l’époque du tsar Ivan le Terrible à l’occasion de la conquête du khanat de Kazan et d’une partie de l’Horde d’Or pour remercier pour la victoire. D’après l’une des versions, l’idée de la future cathédrale appartenait au métropolite  de Moscou Makariï.

    La cathédrale a été érigée par les architectes russes Barma et Postnik. Selon une légende, pour que les architectes ne puissent pas construire un chef-d’œuvre pareil, le tsar Ivan le Terrible a ordonné de les aveugler. Cependant, ce n’est qu’une légende. La construction de la cathédrale a duré pendant six ans et seulement en été. La symétrie stricte  de la cathédrale témoigne que les architectes savaient bien comment serait la cathédrale.

    La cathédrale a été construite en brique rouge, les fondations, le socle et certains éléments du décor ont été faits en pierre blanche. En automne 1559 la construction de la cathédrale a été presque terminée. L’église a été consacrée le 12 juillet 1561 par le métropolite Makariï. Chaque église de la cathédrale a reçu sa consécration. Les quatre églises  de côtés ont été consacrées en l’honneur des Saints. L’autel central est appelé en l’honneur de l’Intercession de la Mère de Dieu, parce que le 1 octobre (le 14 d’après le style nouveau) le jour de cette fête que l’assaut principal de Kazan a commencé.

    La composition architecturale de la cathédrale était extraordinaire : neuf églises indépendantes ont été construites sur les mêmes fondations et ont été liées entre elles par des passages voûtés qui entourent la cathédrale centrale. En 1588 on a construit la neuvième église  au dessus  de la tombe de l’innocent Basile-le-Bienheureux qui passait beaucoup de temps à côté de la cathédrale et qui a testé de l’enterrer à côté. C’est comme ça que le nom populaire de la cathédrale a apparu.

    En 1812 les artilleurs français devaient faire sauter la cathédrale mais elle a juste été pillée par les troupes napoléoniennes. Après la guerre elle a été restaurée et consacrée.  Le territoire autour de la cathédrale a été  aménagé et entouré d’une grille de fonte, faite d’après le projet d’Ossip Bové. En 1928 la cathédrale  de l'Intercession-de-la-Vierge est devenue une filiale du Musée Historique d’Etat. En 1990 elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Après une longue pause, on a recommencé à y officier. En 2007 la Cathédrale Saint Basile-le-Bienheureux était l’un des participants au concours « Sept merveilles de Russie ».

    C’est vraiment une merveille. J’ai visité la Place Rouge en toutes les saisons, mais la Cathédrale Basile-le-Bienheureux attire toujours l’attention par sa beauté et originalité. C’est un vrai joyau de la place centrale de la capitale russe.

    Lire aussi:

    Les mystères de l’histoire russe : La cathédrale Saint-Basile
    Quel message du passé nous ont laissé nos ancêtres à Kaliningrad?
    Attaque de Grozny: Kadyrov remet la piste Daech en doute
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik