Ecoutez Radio Sputnik
    Analyse

    La longue histoire de Pereslavl-Zalesski

    URL courte
    0 0 0
    • La longue histoire de Pereslavl-Zalesski
    • La longue histoire de Pereslavl-Zalesski

    La Voix de la Russie reprend aujourd’hui son cycle de recits consacrés aux villes russes anciennes en leur qualité de centres du tourisme international. Nous vous ferons visiter Pereslavl-Zalesski, ancien fief du prince Alexandre Nevski, grande personnalité militaire et politique de la Russie du Moyen-Age.

    La ville se trouve à 130 km de Moscou dans la région de Yaroslavl, sur le bord du lac Pletchéevo. Elle a été fondée par le prince Iouri Dolgorouki au milieu du XIIème siècle. C’est là qu’en 1220 est né Alexandre Nevski. A l’époque la ville était l’apanage de la cette famille princière. Il convient de notre qu’au XIIIème siècle Pereslavl reste pendant quelque temps capitale de la Russie. Pour mieux comprendre le fil de la vie du prince Alexandre de Pereslav, il faut se rappeler qu’il a également été à un moment ou un autre grand prince de Vladimir et prince de Novgorod.

    Photo: http://ru.wikipedia.org

    Les hordes tartaro-mongoles qui ont fait irruption en Russie en 1238, venaient facilement à bout des régiments isolés, profitant de la division des princes russes. Les envahisseurs faisaient tomber les cités russes au feu et à l’épée. Et Pereslavl-Zalesski, le pays d’Alexandre, n’a pas échappé au même sort. En 1240, les Suédois ont attaqué la Russie qu’ils croyaient affaiblie par l’invasion. Mais le prince que n'avait alors que 20 ans, ne leur a pas permis de s’emparer de Novgorod, l’une des plus riches et grandes cités européennes de l'époque. Conduits par le chef militaire expérimenté Birger, ils ont campé dans l’embouchure du fleuve Neva, mais Alexandre a décidé d’attaquer le premier sans attendre les renforts. C’était une bataille sanglante et Alexandre se battait vaillamment à côté de ses guerriers. Il s’est empoigné avec Birger en personne en le blessant à la tête. Les Suédois ont subi une défaite, les guerriers  restants  ont rejoint leurs bateaux et ont pris la large. La cité de Novgorod était sauvée, Le prince Alexandre, véritable héros de cette bataille a été surnommé Nevski (de la Neva) par la postérité reconnaissante.

    Novgorod s’est encore retrouvé en danger, lorsque les chevaliers allemands ont attaqué les confins ouest des terres russes. C’est toujours Alexandre qui a dirigé la lutte contre les envahisseurs. Le 5 avril 1242 ses troupes ont écrasé le gros des forces de l’ennemi sur les glaces du lac des Tchoudes. Les chevaliers restants ont fui en désordre, beaucoup se sont noyés ou ont été faits prisonniers, Cette bataille est entrée dans l’histoire sous le nom de la «Bataille de glace».

    A partir de 1252, tout en restant le prince de Pereslavl, Alexandre Nevski devient aussi le grand prince de Vladimir. Il applique la politique qui s’avère juste à cette époque des rudes épreuves. Elle consiste à fédérer et à renforcer les terres russes, à repousser les envahisseurs à l’ouest et à mener un jeu diplomatique de longue vue dans les relations avec les Tartares du moment que la Russie se trouvait alors sous le joug de la Horde d’Or.

    La mémoire du prince est honorée dans sa ville natale et un monument érigé en son honneur se dresse sur son ancienne Place Rouge, raconte le maire de Pereslavl-Zalesski Andreï Okhapkine.

    "C’est le 12 juin, le jour de naissance d’Alexandre Nevski que nous célébrons l'anniversaire de notre ville. Son nom est associé chez nous avec les églises orthodoxes, parce qu’il est le fondateur du monastère Alexandro-Borisoglebski. Nous avons une église qui porte son nom et se trouve au cœur de la ville, sur l’emplacement de sa maison paternelle".

    La cathédrale de la Transfiguration toute en pierre blanche ou le prince Alexandre avait reçu son baptême et a été préservée jusqu’à nos jours. C’est le plus ancien des monuments architecturaux de la ville, fondé en 1152 par le prince Iouri Dolgorouki en même temps que  la ville.

    De nombreux groupes touristiques commencent généralement leur visite par le canot de Pierre le Grand. C’est le site où le tsar, alors âgé de 16 ans, a commencé à construite sa flottille dite «amusante», dont il se servait pour ses jeux. Ce canot est situé au sommet du mont Gremiatch et forme le centre de tout un domaine. En russe gremiatch veut dire tonnant après que les habitants des quartiers avoisinants étaient presque assourdis à cause du grondement des canons au moment de sa mise à flot le premier août 1692. Le musée, où est conservé le canon «Fortuna», l'unique bateau préservé de cette flottille, est actuellement en pleine rénovation, raconte Andreï Okhapkine.

    L’art des restaurateurs a permis de redonner à cette embarcation son aspect initial, notamment au niveau de sa couleur. Tous les bâtiments, qui font partie du musée, sont en voie de rénovation et de restauration. C’est notamment le cas du palais de taille modeste aux fenêtres en mica, construit par le tsar pendant que s’érigeait la flottille. Il ne s’était pas préservé, mais un nouveau palais en pierre a été érigé à sa place au XIXème siècle. Les travaux de sa restauration sont presque finis et il sera ouvert au public au début de l’année prochaine.

    Photo: http://www.tourismpereslavl.ru

    La ville compte plusieurs restaurants de qualité. Nous vous recommandons «Albitski sad» situé au centre de la ville. L’établissement est réputé pour ses beaux intérieurs et son excellente cuisine. Un bon dîner arrosé vous reviendra à 50-60 dollars par personne tout au plus. Dégustez absolument le gardon local qui s’appelle riapouchka. Si vous dites au serveur «ria-puch-ka» en articulant, il vous servira du poisson fraîchement pêché dans le lac. Comme ce poisson figure dans le Livre Rouge, sa saison de pêche limitée. Le gardon peut être cuit, mais aussi fumé. Ce poisson figurait traditionnellement sur les armes de la ville.

    Lire aussi:

    Sous-marins nucléaires russes: qui sont ces «saints», «princes» et «généraux» des mers?
    Arabie saoudite: 10 princes et des dizaines d'ex-ministres arrêtés pour corruption
    Les princes saoudiens arrêtés pour corruption seraient torturés
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de photos

    • Des soldats US dans le village de Fatisah dans la province de Raqa
      Dernière mise à jour: 21:24 18.01.2018
      21:24 18.01.2018

      Présence militaire au Kurdistan, cheval de Troie US dans la région?

      par Kamal Louadj

      Alors que la guerre contre Daech en Syrie et Irak touche à sa fin, les États-Unis viennent d’annoncer qu’ils maintiendront une présence militaire dans le Kurdistan syrien, pour, selon eux, «empêcher la réapparition de Daech». Est-ce bien cette raison qui motive la décision de Washington?

    • Nord Stream 2
      Dernière mise à jour: 21:21 17.01.2018
      21:21 17.01.2018

      Le dollar américain à la merci du gaz russe?

      par Kamal Louadj

      En août dernier, Washington a sanctionné les entreprises européennes qui travaillent avec Gazprom sur la construction du gazoduc Nord Stream 2. Pour quelle raison les États-Unis sont-ils prêts à sacrifier les intérêts de l’Europe en coupant la route au gaz russe? Quel est le danger dont ils auraient peur?

    • L'entraînement militaire en Arctique
      Dernière mise à jour: 10:53 17.01.2018
      10:53 17.01.2018

      Une guerre très froide: les USA perdraient-ils la confrontation en Arctique?

      par Maria Tonkova

      Le bras de fer en Arctique impliquant les pays de la région et plusieurs puissances mondiales s’intensifie. Il semble que dans cette confrontation les États-Unis, se voulant être le leader mondial dans tous les domaines, soient dépassés sur plusieurs plans.

    • Donald Trump
      Dernière mise à jour: 21:39 16.01.2018
      21:39 16.01.2018

      Et si la campagne médiatique anti-Trump était une stratégie pro-Trump bien huilée?

      par Kamal Louadj

      La presse US ne lésine pas sur les termes décrivant les capacités du Président Trump, y compris mentales. Des analyses de spécialistes de toute sorte et des livres y sont consacrés. Des campagnes médiatiques qui servent plus à discréditer qu’autre chose. Mais, l'habile illusionniste Trump pourrait-il en profiter pour faire adopter ses projets ?