Ecoutez Radio Sputnik
    Sophie Paleologue

    Sophie Paleologue

    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    Deuxième épouse du Grand-Prince Ivan III , elle joua de l’avis des historiens un grand rôle dans l’histoire de l’État de Moscou. Sophie fut la nièce de Constantin, le dernier Empereur byzantin. Elle vécut à Rome après la chute de Byzance.


    Deuxième épouse du Grand-Prince Ivan III, elle joua de l’avis des historiens un grand rôle dans l’histoire de l’État de Moscou. Sophie fut la nièce de Constantin, le dernier Empereur byzantin. Elle vécut à Rome après la chute de Byzance. Le pape Paul II voulut en faire un outil pour refaire l’union des églises entreprise au Concile de Florence.

    Un ambassadeur se rend à Moscou pour proposer au prince Ivan III d’épouser Sophie. Le calcul étai simple : le siège pontifical comptait profiter de l’influence de la femme sur son mari pour amener la Russie orthodoxe à adopter les rites de l’Église catholique de Rome. Ivan III était favorable à l’idée de s’apparenter aux Palélogue et le mariage fut consommé. Mais les émissaires du pape et les prêtres romains qui accompagnaient Sophie durent rentrer bredouilles. Ce mariage n’en influence pas moins la forme de l’État russe et son expression extérieure. Il accéléra le processus de « rassemblement de la Russie » ayant transposé à Moscou les traditions de l’Empire de Byzance.

    © ru.wikipedia.org/Sergey Nikitin/cc-by-sa

    Le chroniqueur affirme que c’est précisément sous l’influence de son épouse qu’Ivan III mit fin à la domination de la Horde d’Or en cessant de verser le tribut. Sophie fit en sorte qu’Ivan III s’entoura de luxe, adopta les règles d’étiquette et les armoiries de l’Empire de Byzance (aigle bicéphale). On fit venir des artistes et des architectes d’Europe Occidentale pour parer la Cour princière et la capitale. Des temples et des palais sortaient de terre. Certains historiens estiment que Sophie était à l’origine de ce qu’on appellerait maintenant « le boom de construction » en Moscovie. C’est ainsi que l’Italien Alberti (Aristote) Fiorovanti fit édifier au Kremlin, les cathédrales de la Dormition et de l’Annonciation. La cité de Moscou se para du Palais aux Facettes, des tours du Kremlin et du Palais des Terems. La construction de la cathédrale d’Archange Saint-Michel fut enfin terminée. Grand nombre de ces monuments d’architecture ont pu se préserver jusqu’à nos jours et constituent les principales curiosités de la capitale russe. La capitale grand-princière se préparait à devenir celle des tsars en grande partie grâce aux efforts déployés par la nièce du dernier Empereur  byzantin.

    Sophie décéda deux ans avant son mari. Il n’y a pas longtemps, en 1994, on a procédé à Moscou à l’étude la dépouille mortelle de la princesse. Les criminalistes russes ont reconstitué l’aspect physique de Sophie Paléologue. Elle était de petite taille (environ 160 cm), replète et avait un visage aux traits volontaires qui se remarquent bien sur ceux de ses descendants en particulier sur le visage de son petit-fils, le tsar russe Ivan IV (Le Terrible).

    Lire aussi:

    À Istanbul, des musulmans demandent que Sainte-Sophie redevienne une mosquée
    Crêpage de chignon des First ladies: Ivana Trump tacle à nouveau Melania
    C’est grâce à moi! La première épouse de Donald Trump dévoile le secret de son succès
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik