Ecoutez Radio Sputnik
    La chronique des contacts franco-russes 13.02.2012

    La chronique des contacts franco-russes 13.02.2012

    Analyse
    URL courte
    0 01

    Le capital statutaire de la compagnie « Stations balnéaires du Caucase du Nord » sera plus que doublé en 2012, a fait savoir le vice-président du gouvernement Alexandre Khloponine.


    Le capital statutaire de la compagnie « Stations balnéaires du Caucase du Nord » sera plus que doublé en 2012, a fait savoir le vice-président du gouvernement Alexandre Khloponine. 

    Selon lui, la compagnie a signé l’accord sur la fondation d’une entreprise mixte avec les partenaires français au capital statutaire d’un milliard d’euros dont 51% appartiendront à la partie russe et 49% – aux investisseurs français. Il est convenu de donner les garanties gouvernementales évaluées à 70% du montant des investissements. 

    Conformément au projet dans le Sud de la Russie et au Caucase du Nord,  suppose l’aménagement des stations de ski alpin de classe mondiale qui s’étendront sur plus de mille kilomètres. La compagnie « Stations balnéaires du Caucase du Nord » est qualifiée de meilleur projet à l’issue du concours international prestigieux  MIPIM Asia Awards-2011.

    Le pas de tir pour les « Soyouz » russes au cosmodrome Kourou en Guyane française assurera les bénéfices permanentes à l’aérospatiale russe, a déclaré le chef de Roskosmos Vladimir Popovkine. « C’est comme une centrale nucléaire à l’étranger. Nous avons garanti l’afflux d’investissements pour les années à venir », a-t-il dit. Le projet conjoint russo-européen engagé à la fin des années 1990 est devenu réalité avec le lancement du vaisseau « Soyouz ST-B » ayant mis sur orbite deux satellites européens Galileo. Le projet offrira au cosmodrome Kourou des possibilités plus vastes, les Européens n’ayant pas de lanceurs de classe moyenne.

    L’entreprise mixte Alstom-Atomnergomach livrera l’équipement pour la salle des machines de la centrale nucléaire Balte pour plus de 875 millions d’euros.

    L’entreprise franco-russe livrera les turbines à vapeur Araballe qui seront fabriquées en Russie d’après la technologie française pour le 1er et le second réacteur de la centrale. Qui plus est, il est prévu de livrer les générateurs, les condenseurs et l’équipement auxiliaire.

    Pierre Richard sera le chef du jury du Xe Festival international des premiers et deuxièmes « L’esprit du feu » qui se déroulera fin février à Khanty-Mansiisk. 
    Le film « Artiste » de Michel Hazanavicius sera projeté à l’ouverture du festival et le film « Et si on vivait tous ensemble » avec Pierre Richard et Géraldine Chaplin couronnera le festival. 

    Le célèbre Français a déjà visité Khanty-Mansiisk en 2003 au premier Festival et a mérité le prix « Pour l’apport remarquable à au cinéma mondial ». Il a alors avoué être frappé par la beauté de la Sibérie russe. Selon Richard, il serait très intéressant pour lui de tourner dans un film russe. « Ce serait une excellente expérience pour moi. Il existe des réalisateurs d’un talent fantastique dans votre pays », a-t-il dit.

    Les membres du Conseil municipal de Paris ont voté pour donner le nom de l’écrivain russe Alexandre Soljenitsyne à la place Porte Maillot. C’est l’initiative du député Jérôme Dubus. Le jardin sur la place est entouré de plus d’une centaine de tilleuls. Les roses et la lavande sont en fleur. Alexandre Soljenitsyne a mérité en 1970 le prix Nobel de la littérature. Soljenitsyne est, en particulier, l’auteur des œuvres historiques consacrées aux événements qui se sont produits en Russie aux 19-20es siècles.

    Lire aussi:

    Lancement réussi de la fusée Soyouz de Kourou en Guyane
    Festival de Cannes: le nouveau Zviaguintsev et tout ce qu'il ne faudra pas rater
    La Russie perd le contact avec le satellite Meteor lancé le mardi matin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik