Ecoutez Radio Sputnik
    Les droits de l’Homme perdront l’Occident

    Les droits de l’Homme perdront l’Occident

    © francaisdefrance.wordpress.com
    Analyse
    URL courte
    0 1 0 0

    La lumière vient peut être de l’Est! Dans la pénombre se transformant en ténèbres spirituelles les hommes doués de bonne raison et de sagesse cherchent désespérément une voie pour sortir l’Occident de l’impasse.


    La lumière vient peut être de l’Est ! Dans la pénombre se transformant en ténèbres spirituelles les hommes doués de bonne raison et de sagesse cherchent désespérément une voie pour sortir l’Occident de l’impasse. Yvan Blot, professeur émérite nous présente son propre concept de l’actualité morale de l’Occident nous appelant à réagir. Ecoutons-le !

    Voix de la Russie. Cher Monsieur Blot, lors de la présentation de votre exposé « Les Droits de l’Homme en Occident », vous avez introduit plusieurs notions qui me paraissent être de plus grand intérêt pour l’auditoire occidental. Et, entre autres, la philosophie des droits de l’homme. Ensemble avec le patriarche russe Cyrille vous soutenez que cette philosophie des droits de l’homme peut servir à justifier les violations des normes éthiques. Pourriez-vous expliciter de quoi s’agit-il au juste ?

    Yvan Blot. Les droits de l’Homme et c’est entendu comme étant des valeurs fondamentales – évidemment tout le monde est pour. Tout le monde souhaite que l’individu soit respecté dans sa personne, dans sa propriété. Donc l’affirmation des droits de l’Homme est quelque chose de tout à fait juste en soi. Maintenant si on tire des droits de l’Homme une philosophie qui consiste à dire que l’être humain se substitue à Dieu en quelque sorte et à la liberté de faire à peu près tout ce qu’il veut du moment que cela ne nuise pas à autrui, on aboutit à une formule des droits de l’Homme qui est extrêmement dangereuse parce qu’elle remet en cause un certain nombre de bases éthiques de notre civilisation. C’est ainsi qu’en France, par exemple, c’est au nom des droits de l’Homme ou d’un droit de l’Homme qui est l’égalité, que l’on veut supprimer le mariage tel qu’il était conçu jusqu’à présent en autorisant les couples homosexuels à se marier. Demain on va autoriser les homosexuels à adopter les enfants. Une grande partie du peuple français est absolument indigné de cette évolution de civilisation. Mais on ne le consulte pas. Il y a d’ailleurs une caractéristique souvent de ceux qui se réclament des droits de l’Homme, c’est qu’ils ne consultent jamais le peuple comme par hasard ! Donc dans ce cas-là, on peut considérer qu’une politique dite des droits de l’Homme peut être profondément antidémocratique parce qu’en fait elle est animée par des gens qui ont une idéologie qui veulent la faire passer dans le corps social même si la nation s’y oppose. Et c’est ce qu’on voit souvent aujourd’hui dans l’Occident !

    Il y a même des cas ; des cas limite mais qui arrive parfois, c’est quand les droits de l’Homme se retournent contre les droits de l’Homme ! J’ai cité à l’Institut effectivement 3 exemples de ce phénomène qui sont très frappants ; le premier s’est passé aux Pays-Bas. Il y a une femme qui a fait un film qui voulait montrer que le statut de la femme dans les pays islamistes est très extrême. Cette femme est un député hollandais qui s’appelait Ayaan Hirsi Ali. Elle a fait cela avec un cinéaste qui s’appelait Van Gogh. Le cinéaste a été égorgé par des extrémistes. Elle a été menacée de mort et la police la protège désormais son appartement.

    Qu’est-ce qui s’était passé ? C’est absolument hallucinant mais c’est vrai : c’est que les voisins de cette dame ont dit que leurs droits de l’Homme étaient menacés parce qu’à cause de sa présence dans l’immeuble il y avait des policiers en bas dans la rue et que cette présence policière était une atteinte aux droits de l’Homme. Au nom des droits de l’Homme cette dame a été obligée de quitter son appartement. Elle a été chassée de son appartement par le Tribunal ! En voilà un exemple vraiment frappant où la liberté de parole est menacée de mort et le juge prend parti contre cette femme ! Comme violation des droits de l’Homme et au nom des Droits de l’Homme c’est quand même pas mal !

    Mon deuxième exemple concerne l’arrêt sur l’interdiction des crucifix dans les écoles italiennes. Cela a fait un tel tollé en Italie que 2 ans après la cour a changé d’avis en disant que ces crucifix n’étaient pas contre les droits de l’Homme. « On croyait que les crucifix étaient une façon de brimer les athées et les gens qui n’étaient pas chrétiens mais finalement on s’est trompé et on change d’avis ! » Cela veut dire que l’on peut interpréter les droits de l’Homme comme on veut ! C’est d’ailleurs tout le problème de l’interprétation des droits de l’Homme par les Cours suprêmes ou par les tribunaux en général dans l’Occident : c’est que la cour est censée être la protectrice des droits de l’Homme, de la Constitution, je dirais même mais au lieu de cela elle devient la maîtresse de la Constitution. Parce qu’une Constitution c’est toujours rédigé de façon un peu floue, un peu générale (surtout les articles sur les droits sont très généraux), et le juge fait de ces textes ce qu’il veut. Ainsi le juge devient le patron de la Constitution. Et c’est lui qui décide finalement de ce qu’il y a dans la Constitution. Et il peut le décider de façon totalement choquante pour l’opinion publique. Donc là encore c’est la démocratie qui est violée.

    VDLR. Lors de votre exposé vous avez passé en revue moult problèmes touchant la société occidentale de nos jours y compris les mauvaises conditions carcérales, le trafic des organes et surtout atteinte aux intérêts de la majorité. Donc, d’après vous les droits de la majorité peuvent être lésés par la minorité ? Pourriez-vous nous en parler justement ?

    Yvan Blot. Ces minorités sont très organisées en général : ils ont es présidents, des lobbys, etc. Alors que la majorité, elle n’est pas organisée en tant que telle. C’est ce que disait déjà le Général de Gaulle après la guerre : il accusait la Quatrième République d’être un régime où la minorité l’emportait sur l’intérêt général ! Parce que l’intérêt général n’est pas organisé et les minorités, elles, elles sont organisées ! Elles font pression sur le parlement. Elles obtiennent les lois qui les favorisent. Et souvent la majorité est indignée par ces lois mais elle ne peut rien faire, sauf en Suisse parce qu’en Suisse évidemment là, lorsque le Parlement prend une loi qui déplaît au peuple, le peuple peut casser cette loi en faisant une pétition qui déclenche un référendum.

    Je viens de lire ce matin un article qui est assez frappant : sur l’hypocrisie occidentale à cet égard. C’est un article sur la Douma qui est sorti dans Le Figaro. On y explique que la Douma est une Chambre aux ordres du Président Poutine. Et que c’est scandaleux et contraire à la démocratie ! Moi, je fais observer que les critiques du Figaro valent totalement aussi pour le Parlement frança is ! Parce que le Parlement français comme tous les parlement d’ailleurs de façon générale ne fait que suivre ce que dit le gouvernement ! Il y a une majorité au Parlement qui soutient tout le temps le gouvernement forcément.

    Et donc effectivement dans tous les régimes parlementaires, le Parlement effectivement obéit au gouvernement. Cela dit c’est vrai que c’est contradictoire avec le principe de la séparation des pouvoirs. En principe, la séparation des pouvoirs est inscrite dans la Déclaration des droits de l’Homme. Et normalement un ministre ne doit pas ordonner à un député de voter dans un tel ou tel sens. En pratique, c’est tout le contraire qui se fait. Donc cet article n’est pas respecté. Des deux choses l’une : soit on ne met pas la séparation des pouvoirs comme le principe fondateur des droits de l’Homme et on est réaliste s achant qu’il faut au gouvernement une majorité au parlement ou bien on est dans l’hypocrisie totale. Ire qu’en Russie le parlement suit les orientations de la Présidence n’a pas beaucoup de sens !

    VDLR. En guise de conclusion vous affirmez que l’Occident est atteint par une grave crise morale. Mais quels sont les remèdes à appliquer pour en sortir ?

    Yvan Blot. Il y a une erreur philosophique qui s’est fait dans l’Occident du dix-huitème, c’est d’avoir une confiance excessive dans la raison humaine. Au nom de la raison on s’est mis à contester toutes les constitutions, les traditions et les religions. Mais l’humanité de l’homme n’est pas dans sa raison la raison « tant une machine à calculer. On peut être un horrible criminel et être très intelligent ! L’intelligence n’a rien à voir avec le sens moral qui s’appuie plutôt sur le côté affectif. En fait, il faut qu’il y ait un équilibre entre les deux. La morale et l’intelligence doivent se compléter pour faire un homme complet. C’était l’idéal classique qui remonte à l’Empire Romain ! Et c’est aussi l’idéal chrétien. Il est symbolisé par Saint-Georges terrassant le dragon qui est sur le blason de Moscou. L’homme intelligent assis sur son cheval qui représente les énergies affectives qui les utilise pour vaincre le dragon, ses propres instincts reptiliens. Ce sont la faim, la soif, l’instinct sexuel… Si on les libère, ils peuvent devenir extrêmement dangereux ! On peut être intelligent et être un criminel. Ce que ne comprenait pas Victor Hugo qui croyait que si on ouvre une école, on ferme une prison. Or, on a ouvert les écoles un peu partout en France et les prisons n’ont jamais été aussi pleines. C’est là où la religion joue un rôle très important ! Les sociétés qui ont perdu la religion, sont souvent entrées en décadence morale. Ce qui était le cas de Rome à la fin de son Empire. Au fond de moi-même je suis assez convaincu que l’on ne résoudra pas la crise morale de l’Occident à travers une laïcité généralisée. Je pense qu’il faut qu’il y ait des traditions religieuses qui servent de soubassement moral à la société. Et par conséquent, je pense que l’Etat devrait collaborer avec les Eglises dans une sorte de symphonie comme on disait à Byzance pour assurer la santé morale de la société. C’est un petit peu ce que je crois voir en Russie. Mais chez nous en France il y a un pouvoir très anticlérical. A mon avis c’est complètement dépassé ! »

    Rien n’est jamais mort tant que ce n’est pas enterré. Nous croyons que les Français se ressaisiront et prendront conscience du chemin à suivre et de tout le travail qu’il faudra abattre pour y arriver.

    Lire aussi:

    Saignée sur ordonnance?
    Les Etats-Unis verseront 1,5 M USD à ceux qui combattront pour la démocratie en Chine
    S’agit-il de violations des droits de l’homme ou de mesures de précaution en Turquie?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik