Ecoutez Radio Sputnik
    La chronique des contacts franco-russes 07.02.2013

    La chronique des contacts franco-russes 07.02.2013

    Photo : La Voix de la Russie
    Analyse
    URL courte
    0 0 0 0

    La France et la Russie préparent le programme commémoratif commun dans le cadre du centenaire de la Première guerre mondiale, a annoncé le chef du comité interministériel pour la préparation au jubilé Elric Irastorza.

    La France et la Russie préparent le programme commémoratif commun dans le cadre du centenaire de la Première guerre mondiale, a annoncé le chef du comité interministériel pour la préparation au jubilé Elric Irastorza.

    « Il est important d'attirer le peuple de notre pays à participer aux actions commémoratives,a dit Elric Irastorza. - L'objectif principal est pédagogique. Il ne faut pas que les gens oublient l'héroïsme de nos ancêtres et il faut réfléchir de nouveau, déjà au XXI siècle aux sources qui ont entraîné le premier conflit planétaire ».

    Selon le chef du Comité d'organisation, la France prévoit un grand programme de manifestation pour 5 ans. Ce marathon jubilaire a commencé en 2011. Le premier événement remarquable était l'inauguration au centre de Paris du monument aux soldats et officiers duCorps expéditionnaire russe envoyé pour aider l'armée française pendant la Première guerre mondiale. Le monument érigé à l'initiative des gouvernements des deux pays est installé à Cours-la-Reine dans le quartier historique sur la rive droite de la Seine non loin du Grand-Palais et du pont Alexandre III. Cet empereur russe avait conclu une alliance franco-russe.

     

    La réunion de la Grande commission interparlementaire franco-russe s'est tenue à Paris. Le travail des législateurs a été présidé par le chef de la Douma d'Etat Sergueï Narychkine et son homologue français, speaker de l'Assemblée nationale Claude Bartolone.

    Les sujets principaux du titre du jour étaient la coopération de Paris et de Moscou dans l'économie, l'interaction dans le cadre de l'UE et les échanges humanitaires.

    Le président de la Douma d'Etat a également discuté avec le représentant spécial du Ministère des affaires étrangères de France chargé du développement des relations avec la Russie Jean-Pierre Chevènement. Les parties ont soulevé la question de la simplification du régime des visas entre les deux pays.

     

    Le représentant spécial du Ministère des affaires étrangères de France chargé de la coopération économique avec la Russie Jean-Pierre Chevènement a déclaré que l'Europe devait sa liberté et sa libération du fascisme au soldat soviétique.

    « Nous venons de célébrer le 70ème anniversaire de la capitulation des troupes allemandes à Stalingrad, et on ne peut pas ne pas dire que c'est au soldat soviétique que l'Europe doit sa liberté », -a dit Jean-Pierre Chevènement pendant la rencontre à Paris avec le chef de la Douma d'Etat de Russie Sergueï Narychkine.

     

    Malgré le mauvais temps, quelques centaines de personnes se sont réunies samedi pour le meeting à Paris consacré au 70ème anniversaire de la victoire dans la bataille de Stalingrad. « Pour nous, les ex-membres de la Résistance, c'est notre devoir que nous n’oublierons jamais de rendre hommage aux héros de la bataille de Stalingrad qui en février 1943 après deux cent jours du siège ont remporté la victoire sur les nazis », - a déclaré le membre de la Résistance française, officier de l'Ordre de la Légion d'Honneur Léon Landini. « Gloire aux soldats et au peuple soviétique qui a rendu possible notre libération. Gloire à l'Union Soviétique qui a sacrifié plus de 25 millions de ses enfants à la lutte contre le fascisme et le nazisme. Mémoire éternelle aux héros de la bataille de Stalingrad! », a dit Léon Landini qui avait été arrêté en juillet 1944 par les nazis et avait été torturé par le « boucher de Lyon » Klaus Barbie.

    Lire aussi:

    Chevènement confiant sur les futures relations franco-russes
    La bataille de Stalingrad
    À Varsovie, des Polonais protestent contre la démolition des monuments soviétiques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik