Ecoutez Radio Sputnik
    La question à un yuan

    La question à un yuan

    © Collage : La Voix de la Russie
    Analyse
    URL courte
    0 0 0 0

    On vient d’apprendre qu’en 2012 la Chine est devenue la plus grande puissance commerciale dans le monde.


    On vient d’apprendre qu’en 2012 la Chine est devenue la plus grande puissance commerciale dans le monde. D’autre part, selon l’opinion des experts internationaux, en 2017, donc dans les quatre ans à venir, la Chine deviendrait la première économie mondiale tandis que les économies des Etats-Unis, de l’Europe, du Japon et de la Russie poursuivront leur déclin relatif. Je me réfère à cette information non pour mesurer le bien fondé d’un tel pronostic mais surtout pour essayer d’imaginer quel sera le comportement sur la scène internationale d’une Chine consciente de sa puissance économique extraordinaire qui était naguère l’apanage des Etats-Unis.

    Je me pose cette question en pensant au fait qu’avant la Seconde guerre mondiale les Etats-Unis se contentaient – et cela pour des raisons objectives – du rôle d’une puissance régionale, sinon provinciale, et que c’est surtout à la faveur de la destruction des économies les plus performantes de l’époque, européenne y comprise, qu’ils ont réussi à s’imposer par la suite au reste du monde. Pendant toute la seconde moitié du XXe siècle les Américains considéraient notre planète comme une zone de leurs intérêts aussi vitaux que légitimes pour intervenir manu militari partout où ils le trouvaient nécessaire pour mettre les pays et les peuples sur le chemin de la démocratie.

    Or, il y a à peine une vingtaine d’années la Chine se trouvait dans la situation des Etats-Unis d’avant-guerre, et il fallait beaucoup d’imagination à l’époque pour la voir dans le rôle du leader économique mondial. C’est à plus forte raison que je repose ma question: la Chine, va-t-elle exploiter sa domination économique pour imiter les Etats-Unis en imposant dans le monde la philosophie de Confucius teintée de communisme? Ou se contentera-t-elle sagement de rester chez elle pour savourer son bien-être matériel sans prétendre à donner des leçons aux autres?

    Les Chinois sont beaucoup plus ambitieux que les Américains, c’est connu depuis des siècles et des siècles. Mais dans le même temps ils sont autrement plus sages que leurs voisins d’outre- Pacifique. Je ne m’attends donc nullement à une agressivité militaire de la part de la Chine mais je pense toutefois qu’au train où vont les choses nos arrière-petits-enfants devront apprendre le chinois pour réussir dans les affaires.

    Lire aussi:

    Le dossier nord-coréen n’est-il qu’un prétexte pour une guerre commerciale contre Pékin?
    L'ancien ministre adjoint des Affaires Etrangères chinois enterre «l'époque de l'Amérique»
    Chine-Inde-USA: un triangle qui risque de perdre l’un de ses sommets?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik