Ecoutez Radio Sputnik
    Jeu de la barbichette

    Jeu de la barbichette

    Photо: EPA
    Analyse
    URL courte
    0 12 0 0

    La Corée du Nord continue de gaspiller ses missiles à courte portée. Elle en a tiré trois pendant la semaine dernière, un quatrième dimanche et un cinquième lundi le 20 mai.


    La Corée du Nord continue de gaspiller ses missiles à courte portée. Elle en a tiré trois pendant la semaine dernière, un quatrième dimanche et un cinquième lundi le 20 mai. Cela sans prêter la moindre attention aux remontrances et aux appels à la modération venant de Washington, de Séoul, de Moscou, de Pékin et de Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies.

    Certes, pour l’instant les militaires nord-coréens envoient leurs missiles vers la mer du Japon sans chercher à frapper une cible précise. Il est évident qu’une telle activité de Pyongyang n’est qu’une forme de chantage auquel se résume toute la politique extérieure de la Corée du Nord qui cherche à intimider les pays voisins et les puissances mondiales au point de les contraindre à faire les quatre volontés du leader nord-coréen Kim Jong-Un. D’ailleurs il ne demande qu’on lui fournisse toute aide humanitaire dont sa population aura besoin et qu’on le laisse fabriquer tranquillement ses bombes nucléaires qu’il promet de larguer sur New York.

    Or, pour incroyable que cela puisse paraître, ce chantage reste toujours très efficace dans la mesure où la communauté internationale prend ou fait semblant de prendre aux sérieux les menaces nord-coréennes pour supplier Pyongyang de rester sage et pour lui fournir de temps à autre des vivres pour la population affamée de la Corée du Nord.

    Je pense pour ma part, que le meilleur moyen d’en finir avec ce problème consiste à ignorer totalement jusqu’à l’existence de la Corée du Nord. Furieux de cette indifférence Kim Jong-Un intensifiera sans doute les lancements de ces missiles de courte portée jusqu’à leur épuisement pour passer aux missiles de moyenne portée et ensuite à ceux de longue portée dans l’espoir d’intimider tôt ou tard ses détracteurs. Et quand il n’aura plus de missiles le tour sera joué, car on pourra alors le ramener à la raison.

    Vous ne pensez pas quand même que Kim Jong-Un puisse être fou au point de bombarder réellement la Corée du Sud, le Japon ou les Etats-Unis !

    Lire aussi:

    Le missile testé dimanche en Corée du Nord pourrait contenir une ogive nucléaire
    Trump promet de régler le problème nord-coréen
    Kim Jong-un se dit prêt à observer encore un peu «le comportement stupide des Yankees»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik