Ecoutez Radio Sputnik
    L’essentiel droit à l’Enfance
    Photo : SXC

    L’essentiel droit à l’Enfance

    Analyse
    URL courte
    0 4 0 0

    Même si selon la Convention de l’ONU de 1989 la journée de l’Enfance est organisée le 20 novembre, il est toujours actuel et important de penser aux enfants. En Russie on fête la Journée de l’Enfant le premier juin. Nous nous sommes entretenus avec Martine Brousse, déléguée de La Voix de l’Enfant sur le sujet des maltraitances envers les enfants et sur la loi « mariage pour tous ».

    VdR: Je voudrais commencer en vous demandant de quoi s’occupe-t-elle votre organisation, La Voix de l’Enfant ?

    Brousse : La Voix de l’Enfant est une association fédérative qui regroupe 78 associations de protection de l’enfant en France et dans le Monde. Nous intervenons dans plus de 80 pays, et depuis quelques temps en Russie, puisque l’année dernière nous avons assuré une formation auprès des psychologues, concernant les situations de maltraitance que subissent les enfants. Dans quelques semaines nous seront de nouveau à Moscou pour une formation sur les maltraitances et sur un projet d’ouverture d’une unité d’accueil pour recueillir la parole des enfants victimes de violence.

    VdR : Quelles sont les statistiques des enfants qui subissent des maltraitances en famille en général et en France ?

    Brousse: Nous avons très peu de chiffres, il y a des études en cours en France. Ce que nous pouvons dire c’est que environs 75-80% des violences faites aux enfants quelles soient physiques, sexuelles ou psychologique sont des violences intrafamiliales.

    VdR : Comment fonctionne le dispositif de La Voix de l’Enfant ? Ce sont les enfants qui vous appellent ou ce sont leurs parents ? Quels sont les problèmes avec lesquels les enfants s’adressent à vous le plus souvent ?

    Brousse : La Voix de l’Enfant est une association fédérative, qui travaille avec ses associations et avec les unités d’accueil que nous ouvrons. C’est vrai qu’auprès des unités d’accueil, ce sont essentiellement des parents ou des proches qui vont informer soit les services sociaux, soit les services de police et de justice. La dernière affaire concerne la France, dans la Région Parisienne, le grand frère est allé lui-même au commissariat de police dire que son petit frère était maltraité. En fait, les deux enfants vivaient dans une cave.

    En France, nous avons aussi un numéro vert national gratuit, qui est le 119. Après l’appel d’un enfant ou des adultes sur ce numéro, l’appel est transmis aux départements lorsqu’il s’agit d’une information préoccupante.

    VdR : La loi entrée en vigueur en France il y a peu de temps « Mariage pour tous » fait parler vraiment tous pas seulement en France, mais en Russie et en Europe en général. Selon la nouvelle loi automatiquement les couples homosexuels après le mariage pourraient adopter.

    A votre avis un enfant adopté par un couple homosexuel ne court- il pas le risque d’avoir des problèmes psychologiques liés à sa situation familiale particulière?

    Brousse: La Voix de l’Enfant a été entendue par la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale et par la Commission des Lois au Senat. Nous rappelons d’abord que ce n’est pas un mariage pour tous, parce que cela voudrait dire que des parents peuvent épouser leurs enfants. C’est le mariage ouvert aux couples des personnes du même sexe. On s’est battu en le rappelant.

    En ce qui concerne l’adoption, la Voix de l’Enfant a dit que ce texte ouvrait à l’adoption. Hors en France il n’y a pratiquement pas d’enfants adoptés et à l’étranger nous savons que la plupart des pays n’ouvriront pas la possibilité d’adopter à ces couples.

    Nous avons dénoncé ce texte, parce que pour nous il était trompeur et mensonger sur la question de l’adoption.

    VdR : Qu’est-ce que voudriez vous souhaiter à tous les enfants français et russes ?

    Brousse:  Ce que nous souhaitons à tous les enfants du monde et en particulier, puisque vous êtes dans ce beau pays qu’est la Russie, et bien, que tous les enfants aient les mêmes droits : le droit à un Etat civil, le droit à une famille, le droit à l’accès aux soins et à l’éducation. Parce que sans éducation, nous ne pouvons pas envisager que demain ils soient des hommes ou des femmes citoyens, responsables, et que tous les pays tendent véritablement vers ce que nous portons tous ensemble, c'est-à-dire la démocratie.

     

    Le droit de l’enfance est essentiel, nous ne pouvons pas en priver les enfants. Eh bien, prenons soin des enfants !

    Lire aussi:

    RT reçoit des dizaines de demandes d'adoption d'enfants russes devenus orphelins en Irak
    Obésité enfantine: la faute aux grands-mères?
    Enfants russes à Bagdad: «On nous bombardait, nous n'avions rien à manger»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik