Ecoutez Radio Sputnik
    L’hommage à la mémoire des soldats soviétiques
    Photo : RIA Novosti

    L’hommage à la mémoire des soldats soviétiques

    Analyse
    URL courte
    0 20 0 0

    Le 12 octobre 2013, dans le cimetière de la ville de Chimay dans le sud de la Belgique, a eu lieu la cérémonie de la déposition des couronnes sur les tombes de cinq soldats soviétiques péris dans le pays pendant la Seconde guerre mondiale.

    Ils étaient anonymes pendant presque 70 ans, à partir d’août de 1944. Grâce aux efforts des historiens belges, on a pu non seulement identifier un des soldats inhumés, apprendre son histoire, mais trouver en Russie sa famille. Les petits-enfants d’Ivan Selivanov, un originaire de la région de Samara, sont arrivés en Belgique pour honorer la mémoire de leur grand-père héroïque. Deux compagnons d’armes belges d’Ivan Selivanov sont vivants : l’un a maintenant 89 ans, l’autre - 92 ans. A la demande de l’un d’eux, André van Glabeke (surnommé Stan chez les maquisards), on s’est mis à chercher la famille de Selivanov. Il a rencontré par hasard le petit-fils d’un autre membre de la Résistance, Henri Delepine, qui était pendant la guerre le coursier du réseau clandestin de la résistance. Nous vous proposons d’écouter l’interview du petit-fils, Henri Benoit Gosset, prise par notre correspondante Ioulia Pavlova.

    C’était l’interview de Benoit Gosset qui raconte, comment on a pu apprendre le nom de l’un des soldats soviétiques dont la tombe se trouve dans le cimetière de Chimay.

    Lire aussi:

    Attentat de Bruxelles: l'auteur présumé identifié
    Bruxelles veut coopérer avec Moscou pour éradiquer le terrorisme
    C’est grâce à moi! La première épouse de Donald Trump dévoile le secret de son succès
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik