Ecoutez Radio Sputnik

    Analyse

    La chronique des contacts franco-russes 28.10.2013

    Analyse
    URL courte
    0 1 0 0

    La compagnie française Schneider Electric entend participer à la construction d’un centre de gestion pour une ville « intelligente » Smart City Kazan.

    Schneider Electric propose d’instituer un centre de gestion d’une ville « intelligente » où il est prévu d’appliquer les acquis intégrés dans les réseaux intellectuels Smart Grid. « La compagnie française entend construire, en outre, une Université et un centre de compétence et d’inventions dans l’efficacité énergétique. Les investissements seront évalués d’ici fin 2013. Schneider Electric coopère activement avec les établissements d’enseignement supérieur de la république, notamment avec l’Université énergétique d’Etat de Kazan. La compagnie a ouvert le Centre à Kazan pour apprendre les technologies de pointe aux travailleurs des entreprises industrielles, d’infrastructure, des municipalités et des établissements d’enseignement tatars.

    La compagnie française SNF SAS entend engager en 2014 la construction d’une usine de production d’acrylamide et de polyacrylamide à l’entreprise « Saratovorgsyntez ».

    Selon le président de la compagnie SNF René Pick, la recherche-développement sera terminée d’ici le premier trimestre 2014.

    « En plus d’aménager la production, la compagnie SNF projette de fonder dans la région de Saratov un Centre d’études pour perfectionner les propriétés des polymères et les utiliser dans l’extraction de pétrole. Le Centre satisfera les besoins des marchés russe et kazakh ».

    Les scientifiques ont envisagé l’aménagent du premier parc géologique à Gorny Altaï à la conférence qui s’est déroulée vendredi à l’Université d’Etat de Gorno-Altaïsk. La conférence interrégionale consacrée à la formation d’un réseau de parcs géologiques avec la participation des membres du gouvernement de la région, des scientifiques, des chefs du parc naturel français des Bauges, des représentants de la Savoie et des voyagistes a eu lieu début octobre dans la république.

    L’exposition permanente en l’honneur du chorégraphe russe Rudolf Noureev s’est ouverte au Musée du costume théâtral à Moulins, en France. Les objets personnels du grand danseur, les photos et les vidéos consacrées à sa vie sont présentés à l’exposition. Les visiteurs admireront, en outre, plusieurs tableaux et statues ayant décoré jadis ses appartements à Paris et à New York.

    L’exposition fondée sur les collections de la Fondation Rudolf Noureev est déployée sur une superficie de plus de 300 mètres carrés. Une grande attention est accordée à l’apport de Noureev à la chorégraphie du ballet et à la décoration artistique des spectacles.

    L’exposition reflète les étapes initiales du futur génie du ballet : son enfance à Oufa, ses études à l’Ecole chorégraphique de Leningrad, ses spectacles au théâtre Kirov où il a dansé en solo. L’intérieur de son appartement parisien, en particulier les tapis luxueux et les toiles très chères, est reproduit dans l’une des salles de l’exposition.

    Le couturier français Pierre Cardin a mérité l’Ordre de l’Amitié en Russie. Le président de Russie Vladimir Poutine a signé le décret approprié.

    Le couturier s’est vu décerner l’Ordre « Pour un grand apport au raffermissement de l’amitié et de la coopération avec la Russie, au développement des liens culturels ».

    Lire aussi:

    L’exposition industrielle à Damas redonne espoir aux Syriens
    Exposition industrielle de Damas: retour de la Syrie à la stabilité et à la paix
    Lorsque le monde du ballet a pour scène le palais souterrain du métro
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik