Ecoutez Radio Sputnik

    Analyse

    La France et la Russie pour le renforcement du dialogue interparlementaire

    Analyse
    URL courte
    0 1 0 0

    Aujourd’hui le Conseil de la Fédération à Moscou a accueilli la délégation des parlementaires français présidée par le sénateur français, chevalier de l’Ordre russe de l’Amitié Patrice Gélard. Le renforcement du dialogue interparlementaire, la suppression des visas et le développement des relations interrégionales ont été à l’ordre du jour de cette rencontre avec le groupe des sénateurs russes dirigé par le président de la commission des affaires étrangères Mikhaïl Marguelov.

    Selon Mikhaïl Marguelov l’allégement du régime de visas avec l’Europe constitue «un avancement dans la bonne direction» et dans cette question considérée comme stratégique l’insistance de la Russie ainsi que le soutien français ont une importance énorme face à l’attitude circonspecte des pays baltes envers cette perspective.

    Mikhaïl Marguelov. Si vous venez le weekend dans l’une des capitales des Pays Baltes dans le cœur de la ville, aux restaurants par exemple, vous constaterez que les gens autour de vous ne parlent que le russe. Tous les touristes sont des Russes. Et c’est pour ça que l’obstination de nos voisins dans la question des visas nous étonne. Les russes viennent là-bas, laissent pas mal de l’argent et partent. Personne n’a l’intention de s’y installer. Je crois que le soutien permanant et le leadership de la France dans cette question porte ses fruits: l’Allemagne est en train de revoir sa position. Et j’espère aussi que les Etats Baltes comprendront leur intérêt pragmatique dans ce domaine. En général, nous appelons nos amis baltes d’être plus réalistes dans nos relations bilatérales.

    LVdlR. De son côté Patrice Gélard a aussi indiqué les points principaux du dialogue franco-russe au niveau parlementaire dont la ratification du traité franco-russe sur l’adoption est un des plus importants. Nous rappelons qu’il s’agît du traité bilatéral franco-russe sur la coopération dans le domaine de l’adoption, signé en 2011 à Moscou qui prévoit, à la demande expresse des autorités russes, que toutes les adoptions s’effectuent désormais par l’intermédiaire de l’Agence française de l’adoption (AFA) ou des organismes autorisés pour l’adoption (OAA).

    Patrice Gélard. Nous avons une convention franco-russe sur l’adoption au cours de l’intervention. L’Assemblé Nationale a magnifiquement travaillé dans ce domaine et sa commission a adopté à l’unanimité cette convention. Et pour ma part je me bats aussi pour que ce texte soit inscrit dans les quinze jours qui viennent à l’ordre du jour du Sénat. Cette convention est tout à fait importante et je veux qu’environ 400 familles qui attendent à l’heure actuelle à adopter un enfant qu’ils ont choisi puissent le faire avant la fin de l’année.

    LVdlR. La question des visas a été aussi soulevée par la délégation française. Patrice Gélard a évoqué les paroles du premier-ministre français Jean-Marc Ayrault qui est en visite à Moscou qui a souligné la nécessité de supprimer les visas entre nos deux pays. « С’est notre but et j’espère que le problème sera résolu au moins pour les visas touristiques. Nous continuons d’avancer et de poser des nouvelles pierres dans la construction de l’amitié franco-russe. Quand on construit la tour de l’amitié il faut avoir en permanence les nouvelles briques » - a dit le sénateur.

    Patrice Gélard passionné par la Russie depuis longtemps préside aujourd’hui au sein du Sénat le groupe d’amitié France-Russie comptant plus de 50 sénateurs. Le groupe voit sa vocation de resserrer les liens avec les parlementaires russes et de contribuer ainsi aux étroites relations politiques entre les deux pays. Depuis quelques années, le groupe s’est également assigné pour mission de promouvoir le bicamérisme, de développer la coopération décentralisée, de contribuer au renforcement de la présence économique de la France en Russie et de favoriser les échanges culturels et la coopération universitaire entre les deux pays.

    Lire aussi:

    Une convention sur l’interdiction totale de l’usage des armes nucléaires adoptée à l’Onu
    S. Gabriel au conseil des ministres: renforcement du couple franco-allemand ou soumission?
    Le Parlement européen veut instaurer des sanctions contre les marches nazies
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik