Ecoutez Radio Sputnik
    Le théâtre comme moyen de conserver la langue russe
    © Flickr.com/digital-anger/сс-by-nc-sa 3.0

    Le théâtre comme moyen de conserver la langue russe

    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    Un programme pour enfants a été organisé au stand « Russophonie » présenté par le Centre de Russie pour la science et la culture dans le cadre du Salon international du livre qui vient de se terminer à Paris.

    Ce programme a été marqué entre autres par les spectacles du Centre artistique pour enfants « Aprelik » connu en France et à l’étranger. Cette année il fête son 9e anniversaire. Lioudmila Drobitch, directrice du Centre « Aprelik », vice-présidente de la commune russe de France, a bien voulu nous donner son avis.

    « La tâche de notre Centre est de conserver la langue et la culture russe parmi les enfants bilingues des familles russes et franco-russes. Nous donnons des cours de russe, de littérature, d’histoire dans notre école. Nous sommes une école-théâtre, voilà ce qui nous distingue des autres écoles. Je suis metteur en scène de formation, et cela fait déjà neuf ans que je réalise mon propre projet « Théâtre comme moyen de conserver la langue russe ».

    C’est un projet très réussi parce notre école propose aux enfants la formation pour le jeu dramatique, l’art de la parole et la mise en scène. Quand on les applaudit, ils travaillent avec encore plus d’enthousiasme et de joie, apprennent de longs textes par cœur. En neuf ans, nous avons mis en scène plus de 20 spectacles basés sur les œuvres classiques russes pour enfants.

    « Avec nos enfants, nous avons voyagé dans plus de neuf pays pour présenter nos spectacles. Nous avons toujours obtenu des prix et des grands-prix, nous sommes devenus lauréats des festivals internationaux de langue et de culture russe, continue Lioudmila Drobitch. Nous sommes allés en Italie, en Belgique, en Allemagne, en Bulgarie, en Pologne. Cela ne fait que motiver nos enfants qui peuvent rencontrer des russophones de leur âge sur le territoire du monde russe. Ils sont fiers de maîtriser cette langue magnifique, parce qu’ils se produisent souvent en compagnie des artistes professionnels russes. Je suis également organisateur du festival « Parole russe, âme russe » qui se déroulera pour la 9e fois déjà à Paris avec le soutien de l’ambassade russe, du Centre de culture russe. L’essentiel est que les enfants comprennent la valeur, la grandeur et la beauté de la langue russe. »

    Actuellement, nous tentons d’ouvrir à Paris un Centre dramatique pour enfants, premier dans l’histoire de Russie, de France et d’Europe. Nous sommes déjà nombreux : 150 enfants apprennent le russe dans notre Centre.

    Aujourd’hui le centre accueille les enfants de trois à seize ans qui passent plusieurs niveaux. La première étape de formation est réservée aux enfants âgés de trois à sept ans. Ils fréquentent des ateliers artistiques pour apprendre les bases de l’art dramatique à travers les jeux. Ces derniers visent à développer la maîtrise de langue russe, la logique, l’attention et la mémoire. Les cours durent une heure. Le deuxième niveau – c’est un atelier artistique pour les enfants de sept à dix ans. Les cours durent deux heures. Ce sont déjà des spectacles sérieux avec la participation des metteurs en scènes professionnels russes. Des metteurs en scène de Saint-Pétersbourg, de Moscou et d’Irkoutsk ont déjà travaillé dans notre école. Les enfants jouent dans des spectacles.

    Le troisième niveau – c’est un théâtre russe pour les enfants qui ont fréquenté des ateliers artistiques et qui ont de l’expérience de la mise en scène. Ils y travaillent 4-5h. Nous donnons des spectacles sérieux qui représentent la France russophone aux festivals internationaux dans de différents pays du monde russe.

    « Aujourd’hui nous lançons un projet unique à l’occasion du jubilé de Lermontov, avec le soutien du Centre de Russie pour la science et la culture, avance Lioudmila Drobitch. Nous projetons d’aller présenter le poème « Mtsyri » en Russie et nous avons très envie de faire un spectacle bilingue. Initier les Français à la littérature classique russe est également une de nos tâches. En faisant un spectacle bilingue, nous pouvons le donner dans des écoles françaises afin de montrer l’image attirante de la culture russe à nos amis français. Beaucoup d’œuvres classiques russes pour enfants font partie de notre répertoire : Pouchkine, Tchoukovski, Mikhalkov. Ce sont des spectacles musicaux très vifs que le public accueille avec plaisir. Ils sont basés sur les jeux populaires russes. »

    Mon rêve, confie Lioudmila Drobitch, est de créer un Centre dramatique européen pour enfants à Paris. C’est ce qui va lier nos enfants avec la patrie. Nous pourrions donner des ateliers à base de ce Centre. Je suis directrice de la Semaine internationale du théâtre russe pour enfants, et ce projet a également un grand succès. Nous accueillons des théâtres russophones pour enfants de 12 pays, et la création du Centre européen pour enfants contribuera largement à la réalisation de leurs projets.

     

    Lire aussi:

    Obésité enfantine: la faute aux grands-mères?
    Orphelins russes en Irak: Moscou en étroit contact avec Bagdad
    Enfants russes à Bagdad: «On nous bombardait, nous n'avions rien à manger»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik