Ecoutez Radio Sputnik

    Analyse

    France : les municipales avec le FN pour la renaissance de Marianne

    Analyse
    URL courte
    0 0 0

    Le Front National l’a emporté par sa popularité sur tous les autres prétendants au premier tour des municipales françaises.

    Cela est plus qu’à son honneur parce que l’on sait très bien que la droite a été vilipendée, traînée dans la boue, huée et calomniée. Et l’on sait à quelles simagrées se sont livrés les socialistes pour s’octroyer la majorité à l’Assemblée où le Front est moins que présent à l’heure qu’il est. Le côté fort de Marine consiste à rebondir à chaque fois qu’il y a une épreuve qui se profile à l’horizon. Elle a su séparer le bon grain de l’ivraie et a fait aussi son travail à domicile pour devenir une vraie stratège à l’échelle internationale. Son désir de valser avec la Moscou de Poutine, son intransigeance vis-à-vis des fachos du Maïdan, son désir de défendre l’économie et la langue française l’ont rendue tant désirée par les petites communes du terroir qui vivent en état de siège permanent avec les jeunes Maures qui se déchaînent à leurs portes.

    Reste à savoir si cette brave fille de Saint-Cloud saura aller jusqu’à la présidentielle pour briguer l’Elysée. Fine lame de la géopolitique, ancien professeur de l’IHEDN et conseiller spécial de Madame Le Pen, Aymeric Chauprade nous donne son appréciation du joli coup d’épée de la grande Marine.

    La Voix de la Russie. Aymeric Chauprade, le bilan du FN fait rêver ! Alors aujourd’hui les municipales et peut-être demain la présidentielle ? Qu’est-ce que vous en dites ?

    Aymeric Chauprade. « La dynamique est très forte au niveau national, bien évidemment ! Ces élections étaient très importantes pour le Front National. Parce que ce sont des élections qui vont poser et confirmer son enracinement local. Je crois que cette épreuve est bien réussie ! Le FN a démontré qu’il avait une capacité de s’enraciner. Il est en tête dans de nombreuses villes avec des scores très importants. Nous pensons que nous allons remporter beaucoup de mairies. Et nous partons de loin. Quand on sait qu’historiquement nous avions un enracinement moins fort que celui de l’UMP ou du PS… C’est donc aujourd’hui une grande victoire qui confirme qu’aujourd’hui le FN est une force incontournable dans le paysage politique français et que la

    « bipolarisation » (Marine Le Pen dixit) est terminée. Aujourd’hui donc cette victoire aux municipales nous ouvre le chemin de la présidentielle pour 2017. Mais avant d’en arriver là, il y a, bien sûr, les européennes du 25 mai 2014. Elles vont être très importantes également parce que si nous mettons au Parlement Européen un groupe fort du FN tout en tablant sur une petite vingtaine de députés, nous allons peser sur le système de l’UE dans le bon sens. »

    LVdlR. Pensez-vous à une éventuelle union avec l’UMP ?

    Aymeric Chauprade. « Pour l’instant nous sommes dans une logique où il n’y a pas de raison de faire des alliances puisqu’à chacun sa stratégie. Nous pensons que l’UMP n’a pas mieux gouverné que le PS. Cela dit, au cas par cas, quelques alliances seront décidées par le bureau exécutif du FN le cas échéant ! La stratégie globale n’est pas fondée sur des alliances tout simplement parce que le FN apporte la démonstration qu’il peut gagner seul des élections désormais des élections locales et des élections d’ampleur nationale. »

    Commentaire de l’Auteur. « La société française est malade. Malade de vingt années de social-démocratie, libérale ou socialisante, car le PS n’a fait qu’aggraver les dégâts commis par ceux qui l’avaient précédé au pouvoir. (…) Ruinant toute possibilité de maintien des liens sociaux, ils se sont attaqués aux cadres de la société : famille, morale publique, justice, forces de l’ordre, s’employant à les détruire…» Ces paroles prophétiques ont été inscrites dans le programme « 300 mesures pour la renaissance de la France » paru en 1993 aux Editions Nationales. C’est dire la lucidité des dirigeants du FN à l’époque où l’on pensait qu’il y avait encore un espoir de s’en sortir, où l’immigration apparaissait déjà comme un fléau, certes, mais pas comme une sentence définitive et sans appel. Aujourd’hui où l’heure est plus que grave, le FN reste le dernier rempart du monde traditionnel européen. Il est grand temps d’arrêter de s’intéresser à compter les nuages en Crimée et se mettre enfin à l’œuvre en France pour balayer devant sa propre porte. T


    Lire aussi:

    Philippot dévoile qui dirigera le FN suite à la victoire de Macron
    Un relooking du FN changera-t-il la donne pour le parti de Marine Le Pen?
    L’alliance de Jean-Marie Le Pen pour les législatives: «reconstruction de la droite»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik