Ecoutez Radio Sputnik
    Les intérêts de l’Occident se dressent derrière le chaos dans la région des Grands Lacs
    © Коллаж: «Голос России»

    Les intérêts de l’Occident se dressent derrière le chaos dans la région des Grands Lacs

    Analyse
    URL courte
    0 10

    « Les éléphants ont peur des souris », dit-on en Afrique. L’éléphant est le symbole de la République démocratique du Congo, le plus grand pays africain s’étendant sur 2,3 millions de kilomètres carrés.

    La superficie du Rwanda voisin est mille fois moins grande : telle une souris par rapport à l’éléphant. Fait paradoxal : le Rwanda minuscule mais très belliqueux terrorise depuis plus de deux décennies le Congo en soutenant les groupes séparatistes dans l’Est de ce pays géant. Le Rwanda belliqueux est l’un des facteurs de l’instabilité chronique dans la région des Grands Lacs au centre de l’Afrique où se croisent les frontières du Congo, du Rwanda, du Burundi, de la Tanzanie et de l’Ouganda. Le géopoliticien Luc Michel, administrateur général de l’ONG « Observation eurasienne pour la démocratie et les élections » (OEDE), révèle derrière le chaos dans la région richissime du continent les intérêts des Etats-Unis, de la France, de la Belgique et de la Grande-Bretagne. Luc Michel en parle dans une interview accordée à notre observateur Igor Yazon par téléphone de Bruxelles.

    Lire aussi:

    Attentat contre le président rwandais: «il s’agit de nier le rôle de la France»
    Le Rwanda négocie l’achat de systèmes de DCA russes
    Russie-Rwanda: les détails d'une coopération ouverte et «secrète»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik