Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie devient non-fumeur
    © Photo: RIA Novosti/Pavel Lisitsyn

    La Russie devient non-fumeur

    Analyse
    URL courte
    0 10

    Depuis le 1er juin 2014 la Russie ne fume plus. Ou presque. La fameuse loi anti-tabac est enfin entrée en vigueur.

    Une loi qualifiée de très sévère pour ne pas dire draconienne, qui place la Russie dans le rang des pays occidentaux, non fumeurs déjà depuis longtemps. Pour un pays qui compte plus de 40% de fumeurs adultes - soit 44 millions de personnes - c’est un véritable choc.

    Désormais, le fait de fumer dans des lieux non autorisés sera puni d’une amende allant de 1000 jusqu’à 3000 roubles (entre 22 et 67 euros). Pour le plaisir de fumer une clope, dont le coût en Russie «s’élève» à 10 cents - le prix l’un des plus bas en Europe - le montant de l’amende est au moins impressionnant, surtout par rapport au salaire moyen russe estimé à 21 000 roubles en 2013 (équivalent de €450). Mais pas de panique si vous êtes respectueux de la loi.

    Alors que dit exactement la nouvelle loi anti-tabac?

    Dorénavant il est interdit de fumer dans les centres culturels, sportifs, dans les hôpitaux, les écoles et les universités ainsi qu‘à moins de 15 mètres de l’entrée des aéroports, des métros, des gares ferroviaires et routières. Autre mesure - Interdiction de faire de la publicité et de montrer les paquets proposés à la vente. Les fumeurs doivent choisir leur marque via un catalogue sans images ni logo.

    l’Objectif des autorités: réduire de moitié le nombre de fumeurs. Chaque année, près de 400 000 personnes meurent du tabagisme en Russie, selon le gouvernement.

    Les cafés, les restaurants et les hôtels ne sont pas épargnés. Pour savoir comment vivent l’hôtellerie et la restauration russes depuis l’entrée en vigueur de la loi anti-tabac nous avons contacté Jérôme Coustillas, chef du restaurant de cuisine française à Moscou La Colline. Voici son témoignage.

    Vous êtes chef du restaurant le Mas de la colline. En tant que chef du restaurant vous en pensez quoi? Est-ce plutôt bien pour un restaurant ou c’est mauvais? 


    Vous savez, il y a eu la position française, tout le monde s’est dit que c’était une catastrophe. Mais en fait ça s’est très bien passé. Donc j’ai la même vision pour la Russie. Je ne pense pas que ce soit un gros problème.

    Sinon vos clients ils en pensent quoi?

    Pour l’instant il fait beau, tout le monde sort fumer. Et quand l’hiver va venir on va voir comment ça va se goupiller. En tout cas je pense qu’on peut se passer de cigarettes pendant une heure ou deux heures. Cela touche peut-être plus les clubs et les endroits de nuits que les restaurants au bout du compte.

    Vous n’êtes pas sans savoir que les russes fument beaucoup. Alors est-ce que cette nouvelle loi va leur faire renoncer à la cigarette?

    Sûrement qu’il y a quelque pourcentage de la population qui va commencer à arrêter de fumer, je présume. Il n’y a pas que le fait d’avoir arrêté de fumer dans les restaurant, il y a aussi le fait que les marques sont cachées. Il y a un repli de la cigarette. Donc oui, ça va aider les gens à s’arrêter.

    Est-ce que vous pensez que fumer à l’intérieur d’un restaurant c’est acceptable ou inacceptable pour mieux apprécier la qualité des plats?

    On n’est pas des censeurs. Moi je serais satisfait d’une salle fumeur et une autre salle non-fumeur. Or la loi doit être appliquée. En tout cas c’est clair que quelqu’un qui fume une cigarette sur cigarette non seulement gâche son palais, mais également gâche l’atmosphère pour les autres. Cela abîme le goût, c’est vrai. Après tout ça n’engage que celui qui fume.

    Une petite question personnelle - vous fumez, vous?

    Personnellement j’ai beaucoup fumé et j’ai arrêté il y a quatre ans.

    C’est lié à la loi anti-tabac ou c’était un choix personnel?

    Non, parce que ça fait un bout de temps que je suis en Russie. Il y a quatre ans il ne se passait rien ici, on pouvait fumer partout. C’est la lassitude. Vous savez, il y a un moment où on se dit «bon, à quoi ça sert?». En revanche je fume les cigares de temps en temps, mais ce n’est pas la même chose.

    Qu’on soit amateur de cigarettes ou de cigares, ou non-fumeur du tout, il n’est un secret pour personne que le problème de tabagisme en Russie est grave. Pour comprendre l’enjeu de la nouvelle loi anti-tabac, voici quelques chiffres. La Russie est classée 7e dans le classement mondial, avec - tenez-vous bien - 2 319 cigarettes par adulte chaque année. Et comme disent les petites enseignes en bas de paquet de cigarettes - «fumer nuit à votre santé et à celle de votre entourage». Et ça sans parler de risque de cancer ou de vieillissement prématuré.

    Or, bien entendu, il y a ceux qui, tout en étant conscient du risque que présente cette mauvaise habitude, ont fumé, fument et vont continuer à fumer malgré tout. Voici un autre témoignage sur le sujet - celui de Thomas Gras, journaliste français installé en Russie depuis 3 ans.

    Un petit commentaire sur cette nouvelle loi qu’on appelle «draconienne» et pour cause, car parmi les lois anti-tabac déjà existantes, notamment en Europe, c’est l’une des plus sévère en la matière. Qu’en penses-tu? 


    «Draconienne», sur le papier en tous cas elle l’est. quand on voit que la plupart des choses deviennent interdites actuellement, par exemple fumer dans un périmètre de dix mètres ou quinze mètres autour des gares ou des arrêts de bus, c’est vrai que la Russie est allée plus loin que la plupart des pays en Occident et surtout en Europe. Je me souviens avoir quitté la France quand j’avais dix-huit ans pour aller en Irlande où la loi était déjà en vigueur, donc c’était un choc. puis j’ai habité en Belgique et j’ai vécu le changement de l’interdiction de fumer, ensuite en France et maintenant c’est en Russie. on s’habitue vite. je relèverai juste une chose - c’est que à la différence de la plupart des pays européens, la Russie l’a joué d’une manière plus maligne puisque la loi est entrée en vigueur en deuxième phase en été, ce qui facilite l’entrée en vigueur d’une loi car c’est plus facile d’aller fumer dehors en Russie en été qu’en hiver.

    On sait que les Russes sont parmi les plus grands fumeurs du monde. Est-ce que tu penses vraiment que cette loi va être appliquée ou bien c’est de la fiction?

    Je pense qu’on dit exactement la même chose dans tous les pays. Je me souviens encore avoir dit que les Français ne pourront jamais respecter la loi, tout comme les Belges n’arriveront pas non plus. Cette fois-ci avec les Russes je pense que ça va fonctionner, puisque au bout d’un moment la répression fait que les gens respectent la loi. Pour ce que j’ai vu actuellement, j’ai trouvé que c’était assez respecté. Encore ce weekend j’étais dans un club de nuit, très enfumé ordinairement, et honnêtement il n’y avait personne qui allumait une cigarette aux coins de la salle comme on peut encore le voir en Belgique ou en France par exemple.

    Est-ce que cette loi va avoir un effet positif sur le problème de tabagisme?

    Elle est censée en avoir. Je pense que d’une manière générale l’augmentation du prix des cigarette a un impact plus important sur le tabagisme. Ensuite il ne faut pas oublier qu’une énorme population russe, celle qui fume, n’habite pas à Moscou bien sûr. La Russie est grande et dans tous ces contrées éloignées il n’y a pas une grande culture d’aller aux restaurants ou cafés tout le temps. Les gens fumeront toujours là-bas puisqu’ils vivent dans un autre monde.

    Toutefois, la nouvelle loi stipule que seuls les fonctionnaires du Service fédéral de défense des droits des consommateurs ont le droit d’enregistrer l’infraction, et non la police. Ce qui signifie, en pratique, qu’il sera extrêmement difficile, sinon impossible, de rappeler les contrevenants à l’ordre.

    Lire aussi:

    La diplomatie russe fait le point sur la relation entre Lavrov et la cigarette
    Président tchèque: Poutine interdit à tout le monde de fumer!
    La cigarette électronique pousse-t-elle au tabagisme?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik