Ecoutez Radio Sputnik
Soutien des Français aux patriotes du Donbass
© AP Photo/Darko Vojinovic (archive)

Soutien des Français aux patriotes du Donbass

Analyse
URL courte
01400

Heureusement, que l’Internet existe ! Parce que sans cela le paysage de l’information serait monotone. Certes, il existe une opinion officielle, mais vivent également dans ce champ médiatique des personnalités qui cherchent à comprendre et qui ont leur propre jugement par rapport à l’actualité. Et sans l’Internet, on n’aurait jamais appris l’opinion d’André Chanclu qui assume plusieurs responsabilités. Il dirige le collectif France-Russie depuis 2008 et, depuis peu, avec d’autres organisations, et fait partie du comité « France-Donbass ».

LVdlR. J’ai trouvé sur le site, qu’il y a un Comité de soutien des patriotes de Donbass et ce week-end il y a une réunion le samedi 19, place de Breteuil. Cela veut dire qu’il y a des français solidaires au Donbass, et même peut-être il y a parmi eux ceux qui veulent se rendre sur le terrain et donner un coup de main à la cause qu’ils défendent ?

André Chanclu. Oui, tout à fait. On a constitué il y a un petit peu moins d’un mois, le « Comité France-Donbass ». C’est la deuxième manifestation qu’organise ce comité, et dans lequel participe activement le collectif France-Russie. Pas seulement, puisqu’il y a « Réseau Voltaire », « Comité anti-impérialiste », il y a des mouvements pour la Syrie, des mouvements pour l’Egypte. …il y a beaucoup d’amitié autour de ce comité France-Donbass.

On a été extrêmement surpris quand à notre première manifestation à Paris, place de la République, il y a plus de deux semaines, plus de 200 personnes se sont réunies. C’est un beau succès autour de ce thème. On attend beaucoup de monde samedi 19 juillet à 18 heures sur place de Breteuil, près de l’Ambassade ukrainienne, parce qu’on souhaite se rapprocher des gens qui sont responsables et coupables de ces forfaits.

On va leur dire au plus près, à leurs représentants sur Paris bien évidement, on ne peut pas aller à Kiev pour cela. On va leur dire bien haut ce que l’on pense, et ce que nos média ne disent pas, cache par souci de complicité, tout cela est caché d’une manière permanente et quotidienne.

Pour répondre à votre question, c’est vrai qu’on a été contacté par de nombreux jeunes qui souhaitent s’engager aux côtés des patriotes du Donbass. Nous avons des amis qui y sont déjà, des étudiants normands qui sont partit, donc c’est une réalité. Mais on ne veut pas faire du prosélytisme, parce que pour nous, envoyer des jeunes au combat (surtout des jeunes qui n’ont aucune formation au combat) cela ressemble à du suicide.

En revanche, lorsqu’il s’agit d’ancien militaires ou de gens qui sont formés, là on peut leur donner des contacts de ceux qui sont là-bas et qui sont tout à fait désireux de voir grossir leurs rangs. Il est vrai qu’ils manquent cruellement de moyens, ils ont fait appel à nous pour qu’au cours de la réunion de samedi on fasse appel à des dons pour les aider parce qu’ils manquent de beaucoup de choses.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres