Ecoutez Radio Sputnik
La fièvre Ebola et le business pharmaceutique mondial
© Photo: East News/Ohde/face to face

La fièvre Ebola et le business pharmaceutique mondial

Analyse
URL courte
01900

Nous proposons à votre attention la 281ème édition de notre rubrique hebdomadaire « GROS PLAN SUR L’AFRIQUE ». Notre observateur Igor Yazon vous invite aujourd’hui à écouter son sujet « La fièvre Ebola et le business pharmaceutique mondial » et traditionnellement – un bref aperçu « L’Afrique : les échos de la semaine ».

Le premier homme ayant su se remettre de la fièvre Ebola : le médecin américain Kent Brantly ayant attrapé le virus au Libéria a été présenté avec pompe aux Etats-Unis. D’après les statistiques de l’OMS, il est le seul à guérir sur 2240 infectés par le virus en Sierra Leone, en Guinée, au Nigéria et dans plusieurs autres pays. Personne ne saurait prédire leur sort ni celui des gens menacés du virus Ebola. Le responsable de l’ONG « Médecins sans frontières Brice De La Vigne cité par le journal britannique « The Guardian » a déclaré que la communauté mondiale n’avait pas réagi à la dissémination du virus en Afrique de l’Ouest. Selon Brice De La Vigne, les leaders occidentaux se soucient de la sécurité de leurs Etats plutôt que du concours à l’Afrique. Il existe d’autres acteurs dans la tragédie : le business pharmaceutique international. Le géopoliticien belge Luc Michel, directeur général de l’ONG « Observation eurasienne pour la démocratie et les élections » (OEDE), animateur d’EODE-TV & AFRIQUE MEDIA, envisage cet aspect dans une interview accordée par téléphone de Bruxelles à notre correspondant Igor Yazon.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres