Ecoutez Radio Sputnik
    La guerre en UE avec le Daesh en 2015 ?
    © Photo: Fotolia/Oleg_Zabielin

    La guerre en UE avec le Daesh en 2015 ?

    Analyse
    URL courte
    0 2902

    Auteur des « Egarés », Jean-Michel Vernochet a passé sa vie à s’occuper du Proche-Orient et de l’Europe de l’Est. Ce grand nom dans le journalisme d’investigation a démêlé l’écheveau des relations hermétiques entre la CIA et l’Arabie Saoudite présageant un avenir peu réjouissant pour le continent européen.

    Spoutnik. On parle beaucoup de combattants de Daesh qui seraient prêts à combattre même dans le Sud-Est ukrainien et qui seraient déjà au nombre de plusieurs centaines de milliers dont 10.000 d’origine européenne…. Qu’en dites-vous en tant que spécialiste de l’islam et du Proche-Orient ?

    Jean-Michel Vernochet. Le projet d’islamisation de l’Europe est un projet fort ancien. Ils veulent en faire une Dahr-al-Islam c’est-à-dire une terre d’islam. Et il est bien vrai que certains veulent en faire une Dahr-al-Harb ce qui veut dire une terre de la guerre. Vous avez peut-être suivi les récents faits divers en France, à Nantes, à Dijon et je ne sais plus quelle autre banlieue ; les policiers qui sont attaqués à coups de couteau… Des voitures qui foncent dans la foule ! A Dijon et à Nantes ! Il y a des blessés graves. La multiplication d’incidents, pas du tout anodins ! Les autorités les présentent comme s’il n’y avait pas de lien entre eux. Mais il y en a forcément un ! Les gens présentés toujours et partout comme des déséquilibrés le font ! Même si leurs motifs sont strictement individuels. Ça va de soi qu’il est autrement plus rassurant de les présenter comme des déséquilibrés ! Sans doute le sont-ils et c’est pour ça qu’ils passent à l’acte, mais il y en a beaucoup d’autres qui réfléchissent aux moyens de passer à l’acte plus froidement et avec encore plus d’efficacité et plus d’effet de dévastation.

    Donc l’Europe n’est pas à l’abri. D’autant que la France fait partie avec le Royaume-Uni et l’Australie (vous avez vu les événements récents là-bas !) font partie de la coalition de 61 Etats que les Etats-Unis ont réuni sous leur houlette pour combattre une entité qu’ils ont encouragé et qu’ils soutiennent par ailleurs ! Là aussi il y a un paradoxe, mais il n’est certainement qu’apparent puisque lorsqu’on pilote une voiture de course, on n’oublie pas de mettre un frein à côté de l’accélérateur. Donc d’un côté on soutient, de l’autre on combat et on essaie de limiter puisqu’il faut à la fois protéger le Kurdistan et la Turquie qui n’est pas membre de la Coalition ! Il faut protéger aussi les intérêts proche-orientaux. Il y a aussi la politique de rapprochement avec l’Iran – politique absolument nécessaire, tant sur le plan énergétique d’ailleurs, que surtout sur le plan de normalisation de la situation en Irak où la majorité de citoyens est chiite !

    Donc je ne raisonnerais pas en termes : « guerre globale – guerre locale »… Les deux événements sont certainement liés, et on l’a vu très tôt au Maïdan d’ailleurs intervenir les éléments en provenance de Tchétchénie ! Cela a été peu documenté et peu ébruité, mais c’est un fait ! Aujourd’hui les militants islamistes ont beaucoup de mal de combattre sur ce front directement, mais il y a d’autres fronts ! A ne citer que le front du Haut-Karabakh, à titre d’exemple, dans le Caucase. C’est des fronts chauds. On ne parle jamais de ces événements, mais tout récemment l’Azerbaïdjan avait défendu un hélicoptère arménien ou du Haut-Karabakh. Et on sait que les combattants islamiques ont des intentions bien précises d’aller combattre sur ces fronts. Je rappellerai pour ceux qui croient aussi que les guerres régionales ne recrutent que des combattants régionaux, la participation thétchène dans les zones de guerre en Syrie et en Irak est bien évidente. Un autre exemple : les combattants d’Ouïgour qui viennent des confins de la Chine !

    Non seulement les autorités chinoises ne peuvent l’ignorer, surtout pour ce qui est de Xi-Jang. Pour ce qui est des Chinois de Pékin, ils restaient non pas prudemment, mais plutôt sagement en retrait de la scène de conflits et de confrontation de Proche-Orient, mais aujourd’hui ils s’y trouvent directement impliqués ! Et par le truchement de l’Organisation de Shanghai, ils renforcent le bloc défensif Russie-Chine auquel il faudra peut-être adjoindre l’Inde !

    Il y a aussi Al-Qaeda qui vient de déclarer allégeance à l’Etat Islamique c’est-à-dire au Khalifat de Mossoul ! Ill faut savoir que l’Inde compte 400 millions de musulmans… Et que très tôt déjà, c’est-à-dire depuis le dix-neuvième siècle, certaines sectes indiennes avaient prêté allégeance à des mouvements wahhabites qui s’étaient développés, notamment au Pendjab et à Peshawar ! Le phénomène est donc très ancien contrairement à ce que l’on pourrait croire. Mais ils prennent aujourd’hui une dimension globale. Nous nous situons dans un contexte de mondialisation et surtout, de toute évidence, cela produit l’effet d’une tâche d’huile. Avec le grand danger que les Occidentaux qui n’ont pas lu « Les Egarés », ne font pas la distinction entre les différentes écoles de jurisprudence coranique et la secte fanatique djihadiste et takfiriste qui se propage grâce aux pétrodollars en Occident avec toutes les mosquées construites par l’Arabie Saoudite et le Qatar. Cette problématique proche-orientale envahit nos existences !

    Commentaire de la Rédaction. « Les Egarés » est vraiment à recommander à tout un chacun parce qu’on y découvre le monde des sectes musulmanes intrinsèquement liées avec le renseignement américain qui a fait de l’Arabie Saoudite son cheval de bataille. Il est à rappeler tout de même que, de tout temps, les Sunnites se sont référés à l’exemple de l’Empire ottoman qui incarnait pour eux les lumières de l’ummah c’est-à-dire du monde de l’islam. La Sublime Porte une fois renversée, l’Occident enfanta, pendant la Première guerre mondiale, un monstre sorti du giron du vingtième siècle qui n’est pas sans rappeler les sectes protestantes du dix-septième siècle européen. Comme de ces sectes protestantes naquit l’Amérique, de même, les sectes takfiristes et soufi enfantèrent un nouvel Etat terroriste si cher au cœur de Washington.

    Et cet Etat infecta le Proche-Orient étant la cause passive de l’opposition de la Palestine avec Israël (soutenu aussi par les Etats-Unis), de la destruction de l’Irak, de la Libye, du Liban, de la Syrie, du Mali, des malheurs du Caucase russe…. La liste peut être longue. Et maintenant ayant déblayé le terrain, les Etats-Unis créèrent ensemble avec l’Arabie Saoudite toute une armée dont le but ultime est l’Europe. Une armée aguerrie et qui n’a pas peur de décapiter à l’arme blanche… Une armée faite des gens qui combattent dès leur prime adolescence et qui ont tout perdu… Une armée qui aura en face d’elle des êtres éthérés, dégénérés, athées et asexués dont le souci majeur est la théorie du genre et les déviations sous toutes les formes possibles et impossibles. Pauvre Occident !

    Lire aussi:

    Le fossé se creuse entre Ankara et Washington
    Opération antiterroriste en Syrie: la phase finale a commencé
    Le monde arabe se convertit à la multipolarité
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik