Ecoutez Radio Sputnik
    La Mosquée Notre-Dame
    © Flickr.com/Waqqas/cc-by-nc-sa 3.0

    La Mosquée Notre-Dame

    Analyse
    URL courte
    0 0 01

    Il y a 9 ans un auteur russe, Elena Tchoudinova, qui se dit Française d’adoption culturelle, sortait son ouvrage « La Mosquée Notre-Dame ».

    Elle y prophétisait l’apparition d’un Khalifat islamique qui remplacerait progressivement la République. Aujourd’hui Michel Houellebecq fait publier son ouvrage « Soumission » qui est un roman-écho du livre de l’écrivain russe. Le scénario semble être déjà tout ficelé et la réalité défraie la chronique avec l’hémoglobine qui coule des pages des journaux. Alors peut-on croire qu’une marche républicaine saurait arrêter les tigres du Daesh ? Est-ce de la naïveté ou de la sottise oisive des fonctionnaires démodés ? La Voix de la Russie a tenu à interroger l’auteur de ce premier livre sur la conversion de la France.

    Voix de la Russie. Chère Madame, que pensez-vous des derniers actes terroristes commis sur le sol français ?

    Elena Tchoudinova. Je suis navrée de me prononcer à l’occasion d’un fait aussi terrible et tragique que l’est l’acte terroriste survenu dans la rédaction de Charlie Hebdo. Cependant nous nous devons en parler et faire sonner les cloches à la volée comme l’a autorisé Mgr l’Archévêque de Paris. Qu’est-ce qui est pour moi le pire et le plus amer dans la conjoncture actuelle ? C’est que cette tragédie ayant emporté les vies des journalistes français prouve que nos confrères sont morts sur leur poste de travail en défendant leurs valeurs. Le journaliste qui sait mourir pour ses écrits signe son acte par son décès. Peu importe s’il a raison ou s’il a tort et ce qu’on peut dire sur la valeur de ses idées respectives ! Ce qui compte c’est son désir de mourir pour ses paroles en tant qu’un écrivain ou un homme politique. C’est pourquoi je propose de rendre hommage à la mémoire de nos confrères. Ils sont morts comme des soldats restant à leur poste de combat !

    Mais je constate, à mon corps défendant, la futilité de ce qu’ils défendaient. Nous autres, on ne se représente que très bien les activités de Charlie Hebdo qui agissait selon le principe laïc de rejet de toute vérité sacrée. Ils agissaient même sans aucun respect à l’égard de la religion. Autrement dit cette rédaction se réclame de la tradition spirituelle des encyclopédistes français. Pour moi, il s’agit d’un jugement négatif que je porte à l’encontre de ces gens-là. Je me permets d’émettre un avis des plus critiques. Alors finalement ils sont morts pour des idées qui n’en valaient pas la peine. Si ces gens-là étaient morts pour notre Seigneur Jésus, alors cela aurait été autrement plus beau et juste ! Leurs assassins nous sont odieux et nous avons une pensée pour le peuple français ces jours-ci. Et nous déplorons ces faits ici en Russie où nous sommes peut-être beaucoup plus croyants par rapport à la France… Et c’est pour cela que nous sommes au regret de constater que ces gens ne sont pas morts pour le Christ, mais juste parce que les islamistes ont décidé de commettre un nouvel acte de terreur.

    VDLR. S’agit-il d’une guerre des civilisations, comme l’a préconisé le leader de l’UMP Nicolas Sarkozy ou, selon Valls, d’une guerre contre le terrorisme ?

    Elena Tchoudinova. Je ne suis d’accord avec aucune de ces opinions ! Il va de soi qu’il ne s’agit pas de dire qu’il n’y a pas de conflit du tout mais juste un terrorisme abominable venant de nulle part ! Mais je ne crois non plus qu’il s’agit d’une lutte des civilisations. Selon moi, il y va plutôt de la lutte de la sauvagerie contre la civilisation. Il s’agit de la lutte de l’analphabétisme, de l’obscurantisme ou de fanatisme contre tout ce qui a généré notre beau christianisme lettré qui nous donna notre monde. On se souvient que c’est bien dans le lit du christianisme que l’on a sécrété l’imprimerie, fait naître la philosophie et toutes ces sciences dont le monde jouit de nos jours. Alors je ne vois aucune lutte des civilisations, mais juste de la sauvagerie, de la barbarie, le chaos qui s’opposent au cosmos, à l’harmonie et à la civilisation, même s’ils avaient subi quelques dommages de la part du sécularisme de nos jours. Quoi qu’il en soit nous incarnons la civilisation et eux - la sauvagerie !

    VDLR. Que pensez-vous de la marche dominicale contre le terrorisme à Paris ?

    Elena Tchoudinova. Cette initiative est tout bonnement risible ! Nombreux sont ceux qui nous adjurent aujourd’hui de ne pas provoquer ou agacer les autres, alors on reviendrait soi-disant à l’époque de la paix ! Eh bien non ! Je vous assure que cette attitude ne changera rien ! Je ne crois pas que cela puisse apporter la quiétude ! Parce que toutes les soi-disant révoltes islamistes spontanées et tous les actes terroristes, sont fixés au préalable ! Ce n’est pas nous qui les provoquons ! Cela nous est impossible ! Quand bien même vous voudriez en être la cause primaire en déambulant avec une pancarte portant des inscriptions blasphématoires, que cela n’aurait aucun effet néfaste. Est-ce que vous croyez que quelqu’un de ces islamistes aurait fréquenté pour de bon les conférences générales du Pape Benoît ? C’est du n’importe quoi parce que ces gens-là ne vont pas aux conférences générales ; ils ne comprennent même pas ce que c’est ! Toutes les mutineries sont fixées à l’avance. On en choisit toujours un prétexte au préalable. Alors les marches là-dedans sont dignes d’une école maternelle !

    VDLR. Que pensez-vous de la position de M. Houellebecq qui en fait n’a fait que reprendre vos propos et votre position que vous a viez exprimés à travers La Mosquée Notre-Dame il y a déjà plus de 9 ans de cela ?

    Elena Tchoudinova. Je crois que l’on ne peut établir un acte de propriété privée sur une idée précise. Une idée ne saurait être apparentée à un sujet littéraire. Une idée s’épanouit à travers son développement ultérieur. Je suis contente que 9 ans aient suffi pour que quelqu’un ait décidé de prendre ma relève pour en ré-informer le public français sous un nouvel angle. Mais je crois que si jamais on se prononce contre l’expansion de l’islam, il faut alors se donner le courage de ses idées ! C’est pourquoi M. Houellebecq peut continuer de faire ses valises et qu’il cesse de donner ses interviews parce qu’il n’appartient pas à ceux qui suivent Notre Seigneur Jésus ! Et il a peur pour sa vie. Chers amis, si vous voulez que je vienne en France, moi qui suis auteur de « Mosquée Notre-Dame », je vous rejoindrai le jour même d’autant plus que j’ai mon visa Schengen valable ! Parce que si l’on milite contre l’islam, il faut avoir du courage et il ne faut pas prendre peur !

    Commentaire de la Rédaction. Les carottes semblent être cuites, car ce n’est avec une marche que l’on peut en venir au bout de ses ennemis. On a beau se tenir par la main avec les Américains, car ça ne mange pas de pain mais rapporte gros en cotation médiatique. Alors faut-il faire redémarrer la guillotine, cet acquis révolutionnaire, si cher au cœur des Républicains ? Ou bien cadenasser la frontière pour effectuer des purges au nom des générations à venir ? Je suis au regret de constater que, compte tenu de l’état d’esprit des Français de nos jours, il n’en sera, malheureusement, rien. On peut appeler à la révolte populaire mais l’on ne sait que trop bien que tant que les islamistes n’iront pas visiter TOUS les foyers français en imposant le tchador et la censure au quotidien, les gens continueront de feindre de ne rien apercevoir. Parce que les moutons de Panurge sont toujours conduits aux abattoirs ; parce que même les Juifs allemands qui voyaient les nazis défiler dans les rues hésitaient à quitter leur patrie d’adoption pour aller se réfugier ailleurs. Et ce n’est que le jour du Vel d’Hiv que la conscience nationale va se réveiller, mais il se peut qu’à ce moment-là il serait déjà trop tard !

     

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik