Ecoutez Radio Sputnik
    Loups de nuit à Sépastopol

    « Loups de nuit » pour la Crimée et M. Poutine

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Analyse
    URL courte
    Par
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    0 385
    S'abonner

    "La Russie et la Crimée sont comme une mère et sa fille"

    Le club de motocyclisme russe « Loups de nuit » salue la réunification de la Crimée avec la Russie et soutient activement le mouvement public « Anti-maïdan », affirme son idéologue et motard expérimenté Aleksandr Benich. Dans son interview à la radio « Sputnik » il réfléchit au rôle de M. Poutine dans l'histoire et aux raisons du retour de la Crimée en Russie.

    La Russie et la Crimée sont comme une mère et sa fille. Mais il est arrivé que dans les années 90 du siècle dernier une frontière les a divisées. Une frontière russo-ukrainienne. C'était douloureux pour les deux, mais au début tolérable, parce que ceux qui habitaient en Ukraine ne s'identifiaient pas comme étrangers par rapport à la Russie. Or après les événements sur le Maïdan l'Ukraine s'est avérée séparée, on dirait coupée d'elle. Le pouvoir à Kiev a renoncé à la Russie, à notre langue, culture, patrimoine historique, Eglise, victoires militaires. Et alors la Crimée s'est trouvée dans une autre famille, hostile envers sa mère-Russie et envers elle-même. La vérité l'a pourtant emporté sur la force et la ruse. Pour cette raison nous marquons le premier anniversaire du référendum qui a réuni la Crimée à la Russie.

    Mais le conflit en Ukraine a tourné en fait en une guerre civile sanglante…

    Bien des doctrines philosophiques indiquent que des fois des accès de colère, des discordes sont même utiles. A l'instar de l'or affiné au feu, dans des conflits tout ce qui est faux, étranger disparaît tout simplement dans les flammes. Ce qui se passe à présent en Russie, c'est du vrai. Cela ne brûle pas. On a imposé des sanctions à la Russie. Et alors? Cela n'a eu d'autre effet que d'unir les gens.

    La pression exercée par l'Occident sur le président Poutine est une tentative de tester l'authenticité de nos convictions. De vérifier à quel point est réelle et cohérente la communauté, que nous appelons le « Monde russe » et dans quelle mesure M. Poutine est son leader. La réunification de la Crimée avec la Russie a démontré que la notion de « Monde russe » existe.

    En Occident on cherche des fois à présenter le président de Russie comme un démon. On prétend, en particulier, que la réunification de la Crimée avec la Russie résulte de ses ambitions politiques et non l'expression de la volonté des habitants de la Crimée. A votre avis, qui fait tout de même l'histoire: une personnalité ou un peuple?

    Sans une forte personnalité l'histoire est inconcevable. Mais un personnage en vue ne peut pas agir seul. Une personnalité est suivie, incarnant l'idée, acceptée par le peuple. M. Poutine traduit l'idée du « Monde russe », qui prouve actuellement sa viabilité. Et j'espère bien que l'Occident finisse par comprendre être entré en confrontation non pas avec la Russie, mais avec toute une culture, qui se suffit à elle-même, et qui est aussi capable de soutenir des autres, y compris la civilisation occidentale.

    Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    Tags:
    Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik