Ecoutez Radio Sputnik
    Secouristes et pompiers français près du lieu du crash d'Airbus A320

    A320, victime d’attentat à la bombe ?

    © AFP 2018 Boris Horvat
    Analyse
    URL courte
    Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)
    0 4014

    L’Airbus 320-200 qui s’est crashé et les gens en tenue noire brandissant des couteaux qui, il y a quelques semaines ont proféré des menaces à l’encontre de l’Europe pour lui promettre de la passer au fil de l’épée. Peut-on jeter une passerelle entre les deux images que l’on vient de vous décrire ?

    Sans bâtir des cathédrales oratoires, je vous dirai que l'avion en question avait déjà un certain âge. Fabriqué en 1990, il était très bien entretenu ce qui veut dire que toutes les pièces hypothétiquement défaillantes se faisaient remplacer même avant que l'incident n'arrive. Le nom de la compagnie aérienne allemande German Wings équivaut à celui de Lufthansa qui en est la maison-mère. Et si les Européens ont la manie de maintenance aéronautique dans le sang, que dire des Allemands particulièrement connus pour leur paranoïa des soins techniques à dispenser? Bien sûr, l'erreur humaine n'est pas à écarter, seulement juste avant la catastrophe l'équipage s'est déclaré en détresse ce qui veut dire qu'il a dû faire face à une conjoncture que le contrôleur aérien n'a pas pu constater sur son écran de guidage; c'est que tour avion a son ange gardien au sol qui le surveille, le guide et reçoit toutes les données de navigation en temps réel, simultanément avec le pilote embarqué. Pour en avoir le cœur net, on a demandé l'avis d'un professionnel de l'armée de l'air, Gilles Arnaud, commandant, qui a émis une hypothèse que l'on qualifierait d'explosive!

    Gilles Arnaud. L'Airbus 320 est un avion extrêmement sûr! C'est l'avion-phare du groupe Airbus. Il est commercialisé maintenant depuis plus d'une vingtaine d'années. Il tient la vedette avec les deuxièmes ventes au monde après le Boeing 737, un avion qui était sans cesse modernisé! C'est donc un avion extrêmement sûr. Ces avions font, par exemple, la liaison régulière entre Paris et Moscou tous les jours, à raison de 5 vols par jour.
    SR. Cet avion fait 150 places. Aucune victime française dans ce crash tout de même! Croyez-vous qu'il eût été question d'une faute d'électronique de bord?

    Gilles Arnaud. Non! Il s'agit d'un vol régulier. Un vol entre Barcelone et l'Allemagne à 38 mille pieds, altitude de croisière ce qui fait à peu près 10.000 — 12.000 mètres et en moins de 9 minutes il a dû plonger à moins de 6.000 pieds! C'est-à-dire qu'ils ont dû faire face à une dépressurisation dans un plongeon, certes, maîtrisé mais extrêmement rapide! Il a perdu quand même 6.000 mètres! Et on peut se demander ce qui s'est passé à bord parce que même avec un seul moteur l'avion peut parfaitement voler. Ils peuvent même voler sans moteurs parce qu'ils ont une capacité de planer qui est assez importante. Je parle d'un avion de ce poids-là et avec une envergure d'ailes qui peut lui permettre de planer pendant quelques temps. Donc, à mon sens, la descente a été volontaire puisque les pilotes ont lancé un MD! Pour moi, il n'y a pas de 36 raisons là-dessus: personne n'en parle encore, mais, à titre d'hypothèse, il y aurait pu y avoir un trou dans la carlingue. C'est-à-dire que l'hypothèse d'un attentant n'est pas à exclure.

    Commentaire. L'avion de ce type ne s'est crashé qu'une seule fois: c'était en 1992. En plus, lors de la dernière catastrophe survenue le 24 mars, la météo était clémente. A ce jour, aucune explication plausible n'a été annoncée. En l'absence des preuves tangibles, on n'a qu'à se souvenir des menaces de ces gens en combinaison noire de Daesh qui nous ont promis des calamités à grande échelle. Nous espérons qu'on aura vite fait de mettre la main sur les enregistreurs de bord — ces soi-disant boîtes noires difficiles à repérer dans la région à accès périlleux. Et si jamais l'hypothèse d'attentat s'avérait vraie, il se peut que cet acte de violence gratuite rende l'opération contre le Daesh encore plus urgente.

    Dossier:
    Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)

    Lire aussi:

    Ce que l'on sait du crash d'un An-26 à la base aérienne russe en Syrie
    Adieu, l’année la plus sécurisée dans l’histoire de l’aviation?
    Crash d’un avion: comment survivre à 9.000 mètres de chute
    Tags:
    crash d'avion, Airbus A320, Airbus Group, Lufthansa, Germanwings, Gilles Arnaud, Espagne, France, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik