Ecoutez Radio Sputnik
    Cabine de pilotage d'un Airbus A320. Archives.

    L'avis d'un pilote russe sur le crash de l'Airbus A320

    © Sputnik. Dmitri Korobeynikov
    Analyse
    URL courte
    Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (45)
    0 14870885

    De nombreux experts ont exprimé leurs avis sur internet suite à la catastrophe aérienne survenue dans les Alpes françaises. Voici le commentaire d'un pilote russe - un avis personnel d'un spécialiste de l'aviation russe qui a travaillé dans ce secteur plus de six ans et partage ses impressions sur son blog.

    La question que je me pose le plus souvent en apprenant de nouveaux détails sur le crash est la suivante: ne contrôle-t-on absolument pas la santé psychique des pilotes embauchés en Occident?

    Par expérience, je sais qu'on prenait auparavant très sérieusement la sécurité des vols et, par conséquent, la santé des pilotes dont la sécurité dépend en premier lieu. Bien sûr, il y a eu des machinations en tout genre à cette époque également, mais certainement pas dans le domaine de la sécurité des vols…

    Voici un exemple anecdotique.

    Un pilote expérimenté de notre détachement aérien était dans une maison de convalescence. Il était suivi par une femme médecin très sympathique qu'il avait décidé de séduire. Lors d'un examen médical, en répondant à la question de savoir s'il avait des problèmes de santé, il a répondu en plaisantant:

    — Je me sens merveilleusement bien! Sauf la lumière qui se ternit parfois quand je vous vois, mais sinon tout va bien!

    Le médecin méticuleux avait inscrit sur le carnet de santé du patient: "Se plaint de troubles de la vision périodiques et spontanés"…

    Cette plaisanterie, puis l'inscription qui avait suivi dans le carnet de santé, avait tiré une croix sur sa carrière de pilote, alors qu'il n'avait qu'à peine trente ans. Toutes ses tentatives de prouver que c'était une mauvaise blague mal interprétée par le médecin furent vaines. Aucun membre de la commission médicale n'a pris la responsabilité d'autoriser cet homme à piloter. Comme peut-on confier la vie de dizaines de personnes à un individu qui reconnaît avoir des troubles de vision?

    Ce dragueur raté a donc dû abandonner la carrière de pilote et se reconvertir pour devenir contrôleur aérien. Il a travaillé dans cette spécialité jusqu'à sa retraite…

    Et quelle est la situation en Europe et aux USA?

    Les médias ont déjà commencé à écrire que le pilote de l'A320 qui s'est écrasé était suivi depuis un an et demi par un psychiatre! Et ce n'est pas tout! Son dossier à la Direction générale de l'aviation civile comportait une note indiquant qu'il avait besoin d'un "suivi médical particulier et régulier". Cette même phrase était reproduite dans la licence du pilote.

    J'aime bien regarder, sur National Geographic, l'émission Dangers dans le ciel. D'une part, elles me surprennent par la méticulosité avec laquelle les spécialistes occidentaux savent travailler en enquêtant sur les catastrophes aériennes. D'autre part, je suis stupéfait par l'attitude franchement négligente vis-à-vis du contrôle des documents.

    Ainsi, un pilote d'une compagnie aérienne occidentale n'avait pas de diplôme de pilote, ce qu'on a réalisé seulement après l'enquête sur le crash de son appareil et la mort de plusieurs dizaines de personnes…

    Rappelons également la révélation récente sur le professeur américain John Corcoran qui enseignait pendant 17 ans (!) dans un lycée californien sans savoir ni lire ni écrire. Il devient alors clair que quelque chose ne tourne pas rond dans l'éducation occidentale, aussi bien humanitaire que technique.

    Alors que nous continuons de chercher à prendre exemple sur eux…

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Dossier:
    Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (45)
    Tags:
    éducation, crash d'avion, Airbus A320, Germanwings
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik