Ecoutez Radio Sputnik
    Piotr Porochenko (à gauche) et Igor Kolomoïski

    Scandale dans une famille non noble

    © REUTERS / Mikhail Palinchak
    Analyse
    URL courte
    Maria Vesnovskaïa
    0 165

    Un scandale inattendu a ébranlé l'élite ukrainienne.

    Le « roi chocolatier » et judoka contre le magnat « financier et pétrolier » et footballeur. L'étape du devenir du business passée, ces oligarques ont suivi chacun son chemin. Kolomoïski a décidé d'étendre son empire dans le business, tandis que Porochenko a opté pour la politique pour se retrouver finalement dans le siège du président du pays. Le conflit armé dans l'est est devenu pour les deux hommes un grand mal de tête: les événements à Donetsk et à Lougansk désarçonnent politiquement le président Porochenko, et tournent en pertes directes pour l'homme d'affaire Kolomoïski, dont les entreprises clés de son empire se trouvent justement dans le sud-est de l'Ukraine. Pendant un temps l'idée d'un avenir européen de l'Ukraine rapprochait ces deux personnages. Or Kolomoïski n'a pas compris tout de suite sur qui le jeu politique était fait et se maintenait longtemps entre deux chaises, remarque Vassili Stoïakine, en charge du Centre de marchéage politique.

    A l'instar de tous les oligarques ukrainiens Kolomoïski est naïf dans les questions politiques. A un certain moment il n'a pu comprendre sur qui les Américains gageaient, vers quoi il fallait s'orienter et continuait de jouer sur les deux fronts. D'un côté il intervenait comme un partisan de la paix, comme un allié de Porochenko, se prononçait pour une reconnaissance des républiques populaires, pour une décentralisation du pouvoir, pour le rétablissement des rapports avec la Russie. De l'autre, il agissait en partisan de la guerre, poursuivait le financement des bataillons terroristes et soutenait le groupe de Iatseniouk et de Tourtchinov.

    Il est clair qu'il faut payer pour une telle naïveté politique. L'idylle a disparu en espace d'un jour. Kolomoïski s'est indigné contre l'ingérence des autorités officielles dans la politique de management d'Ukrtransnafta, que l'oligarque considérait comme sa propriété. Il a tenté de reprendre le contrôle de la société formellement publique par des hommes armés à sa solde. Finalement il a vu satisfaire sa demande de démission du poste de gouverneur de la région de Dniepropétrovsk. Derrière tout cela se tient le président ukrainien, reprend Denis Denissov:

    Piotr Potochenko et combattants de la garde nationale (archives)
    Service de presse du président ukrainien

    Etant avant tout homme d'affaires et non un chef d'administration ukrainienne, le président Porochenko s'efforce de placer sous son contrôle tous les principaux flux financiers en Ukraine pour en tirer un profit.

    Les observateurs divergent sur une évolution ultérieure des événements. Certains experts sont persuadés que Kolomoïski rejoindra l'équipe présidentielle pour récupérer dans un temps ce qu'il a perdu. D'autres spécialistes le voient mal pardonner ces attaques de Porochenko contre lui. Kolomoïski a eu certainement ses raisons de faire fonctionner toutes ses relations et d'obtenir une autorisation si attendue d'entrer aux Etats-Unis.

    Lire aussi:

    Ukraine. Quand les prédateurs se font la guerre
    Ukraine: Washington pourrait "lâcher" Porochenko au profit de Kolomoïski
    Kolomoïski file du mauvais coton. Jusqu'a quand?
    Ukraine: l'oligarque Kolomoïski est parti aux Etats-Unis
    Tags:
    Igor Kolomoïski, Petro Porochenko, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik