Ecoutez Radio Sputnik
    Gisement de Tambei du Sud

    La Chine financera le projet russe Yamal LNG

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    Analyse
    URL courte
    Par
    0 350
    S'abonner

    Il est possible que le contrat de financement du projet de construction d'une usine de liquéfaction de gaz naturel Iamal SPG (Yamal LNG) évalué à 12 milliards de dollars soit signé avec les partenaires chinois en juillet, a annoncé un porte-parole de la compagnie NOVATEK, gros fournisseur privé russe de gaz.

    Il est précisé qu'il s'agit du soutien financier de la part des banques chinoises comme China Exim et China Development.

    Rappelons que le projet Yamal LNG suppose la construction d'une usine à capacité de production de 16,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an. A titre de comparaison: la Pologne, l'Autriche, l'Estonie et la Suède réunies consomment une telle quantité de gaz. Les investissements dans le projet réalisé sur la base du gisement de Tambei du Sud, dans le Nord de la Sibérie occidentale, sont évalués à 27 milliards de dollars. 60% appartiennent au NOVATEK, 20% — à Total et 20% — à la CNPC chinoise.

    Selon le vice-président du Conseil de direction du NOVATEK Evgueni Kot, le gaz sera livré dans le cadre du projet Yamal LNG essentiellement à l'Asie.

    Pour le moment tout le gaz du projet Yamal LNG figure dans les contrats à long terme. Quelque 85% soit 13,5 millions de tonnes seront livrés aux pays de la région d'Asie-Pacifique. La Chine recevra 3 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié pendant vingt ans. Le reste: 15% seront livrés à l'Espagne.

    Le gaz sera transféré dans l'espace de 10 à 12 jours à bord des pétroliers. Un port maritime Sabetta est aménagé à ces fins près de l'usine. Ce sera en perspective le port clé de la Grande Voie du Nord.

    Le gaz du Yamal se distingue des autres. Selon les experts, il est « gras » grâce à une haute concentration de condensat: matière première pour la pétrochimie. Le sous-sol du district des Nenets du Yamal recèle près de 90% des réserves de gaz russes: 11.000 milliards de mètres cube.

    Selon les experts, la Chine est intéressée au gaz naturel liquéfié russe. Un tel gaz est livré à la Chine essentiellement depuis l'Océanie: à travers les territoires litigieux dans la mer de Chine méridionale. Un nouvel itinéraire permettra de satisfaire les besoins en gaz et d'étendre la géographie des livraisons. D'après les pronostics des experts, les importations de gaz seront multipliées par trois d'ici 2020.

    Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

    Lire aussi:

    Gaz russe: la Lituanie avance vers l'indépendance énergétique (présidente)
    Gaz: la Russie pourrait devenir le fournisseur numéro un en Asie
    Tags:
    gaz naturel liquéfié (GNL), gaz, Yamal LNG, CNPC, Novatek, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik