Ecoutez Radio Sputnik
    Lviv

    Les forces des Ruthènes – la faiblesse de l’Ukraine ?

    © Sputnik . Pavel Palamartchuk
    Analyse
    URL courte
    Assia Grom
    0 212

    Les spécialistes ont prouvé aujourd’hui que les Ruthènes avaient habité dans le Sud-Ouest des Carpates dès le VIe siècle de notre ère.

    Ce peuple n'a pas réussi à former son Etat. Les Ruthènes sont actuellement dispersés en Europe de l'Est: ils habitent en Hongrie, en Slovaquie, en Roumanie, en Ukraine, en Pologne. Les experts du Centre européen pour les problèmes des minorités nationales examinent régulièrement les problèmes des Ruthènes.

    En 1944-1945 le problème de l'appartenance ethnique des Ruthènes de Transcarpatie a été réglé contre leur volonté: tous les habitants locaux ont été enregistrés comme les Ukrainiens. 500 écoles locales ont été ukraïnisées. Les «Ukrainiens de Transcarpatie»: une nouvelle nationalité ayant remplacé plusieurs peuples sont souvent décrits dans la littérature ukrainienne contemporaine. Cependant, les Ruthènes ont essayé à l'époque soviétique de conserver leur histoire et culture. Qui plus est, ils n'ont pas toujours partagé les opinions politiques de ceux qui représentaient à Kiev les intérêts de l'Ukraine de l'Ouest, souligne l'expert du Centre d'ukraïnistique et de biélorustique de la MGU Dmitri Stepanov:

    En plus des Russes…, les Roumains, les Hongrois, les Ruthènes habitent en Ukraine…150-200.000 Ruthènes prétendent être un peuple slave oriental comme les Russes, les Biélorusses et les Ukrainiens. On les appelle aussi Carpatorosses. Ils se distinguent au plan culturel des Ukrainiens locaux. Or, pour Kiev ils sont les Ukrainiens. La tradition remonte à la présidence de Victor Iouchtchenko. Les Ruthènes de Transcarpatie se montraient disposés aux réalités politiques du Sud-Est du pays.

    C'est pour ça, probablement, que la nouvelle administration kiévienne poursuit à l'égard des Ruthènes la politique qui a porté un préjudice sérieux à ce peuple. Kiev déclare sans ambages qu'il n'existe pas de Ruthènes sur le territoire ukrainien, souligne le directeur de la filiale ukrainienne de l'Institut des pays de la CEI Denis Denissov.

    L'Ukraine ne reconnaît pas jusqu'à présent les Ruthènes en tant que nation, en tant que communauté ethnique. Selon les historiens ukrainiens, ils sont présentés comme les représentants du peuple ukrainien qui se sont égarés. Les mouvements ruthènes insistant sur l'identité sont qualifiés de mouvements séparatistes qui ne sont pas fondés sur les faits historiques. La politique de deux poids deux mesures, de ségrégation nationale a de tout temps était appliquée à l'égard des Ruthènes. L'auto-identification leur a été refusée. La plupart des pays européens reconnaissent les Ruthènes en tant que nation alors que l'Ukraine prétend qu'elle n'existe pas et n'habite pas sur le territoire du pays. Les leaders des Ruthènes étaient persécutés sous le président Iouchtchenko sous des prétextes forgés de toutes pièces.

    Or, les minorités ruthènes déploient dans le monde entier les efforts intenses en vue de développer leur peuple et leur culture. En plus des Ruthènes, plusieurs peuples habitant en Ukraine soutiennent leur aspiration à l'autonomie. La fédéralisation pourrait constituer une étape importante dans le développement des Carpates. Kiev prend, semble-t-il, conscience de la nécessité de régler le problème des Ruthènes. Quoi qu'il en soit, c'est toujours un atout aux entretiens désagréables mais inévitables à ce sujet avec l'Europe.

    Tags:
    Ruthènes, Denis Denissov, Dmitri Stepanov, Carpates, Transcarpatie, Europe de l'Est, Europe, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik