Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats ukrainiens

    Armer l’Ukraine: la "stratégie US de la tension" peut déraper à tout moment

    © REUTERS / Oleksandr Klymenko
    Analyse
    URL courte
    Livraison d'armes à l'Ukraine (65)
    9632
    S'abonner

    Irnerio Seminatore, président de l'Institut Européen des Relations Internationales, revient sur la déclaration du sénateur américain John McCain selon lequel la décision de ne pas livrer des armes à Kiev constitue un des "chapitres les plus honteux" de l'histoire des Etats-Unis.

    L'agression est définie par le premier article de la résolution 3314 des Nations unies comme "l'emploi de la force armée par un Etat contre la souveraineté, l'intégrité territoriale ou l'indépendance politique d'un autre État, ou de toute autre manière incompatible avec la Charte des Nations unies".

    La communauté internationale ne peut porter aucune preuve de l'emploi de la force armée de la part de la Russie contre la souveraineté et l'indépendance politique de l'Ukraine. Il s'agit là d'un conflit interne de légitimité politique et concernant les réformes constitutionnelles requises par les rebelles et les régions de l'est, qui demandent plus d'autonomie et d'indépendance selon les accords de Minsk II.
    La Russie, comme garante de ces accords, n'a pas d'autre rôle que d'être un interlocuteur et un pourvoyeur de compromis entre le gouvernement de Kiev et la République populaire autoproclamée de Donetsk. L'emprise directe de la Fédération de Russie sur l'Ukraine est une accusation infondée, et non vérifiable, adressée par certains médias contre le gouvernement du président Poutine. Le conflit entre l'armée régulière de Kiev et les combattants irréguliers de l'Est ne doit pas être aggravée par l'emploi d'armes létales envoyées par les États-Unis ou parles pays membres de l'Union européenne.
    Une spiralisation de la violence ne fait qu'approfondir les divergences politiques sur le futur de l'Ukraine entre les États-Unis et l'Union européenne d'une part et la Russie de l'autre. L'abstention des pays membres de l'Union européenne concernant l'envoi des armes ne justifie pas la position de certains faucons américains comme le sénateur McCain, bien connu pour ses positions ultra. Les Européens ont intérêt à ne pas livrer des armes aux forces de Kiev, car les vrais combattants du Président Porochenko sont constitués par les forces irrégulières à la solde de certains oligarques. Le manque de combativité et les revers de l'armée ukrainienne sont dus à l'absence de motivation des soldats réguliers qui servent un régime corrompu et à la solde de l'étranger.

    L'interview du sénateur de l'Arizona reflète l'intérêt américain du Pentagone à une marginalisation de l'Union européenne et à une perte de poids et de légitimité de la Russie dans le cadre des relations euro-atlantiques et des relations internationales. Ces déclarations reflètent une "stratégie de la tension" des États-Unis et de l'Otan qui peut dégénérer à tout moment. On peut supposer que le sénateur McCain veut jouer un rôle de campagne dans la course à l'élection présidentielle de l'après-Obama.

     

    Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

    Dossier:
    Livraison d'armes à l'Ukraine (65)

    Lire aussi:

    Ukraine: possible instrumentalisation des instructeurs US et britanniques
    Ukraine: les médias priés de ne pas évoquer les livraisons d’armes
    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Tags:
    John McCain, Barack Obama, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik