Analyse
URL courte
Par
0 192
S'abonner

La Moldavie a un privilège par rapport à l'Ukraine et à la Géorgie : c'est le régime sans visa avec l'UE. C'est pour ça que la Moldavie s'est sentie plus sûre d'elle au sommet à Riga. Or, elle n'a pas su éviter les malentendus.

Chisinau a choqué immédiatement après le sommet les eurocrates par un scandale évalué à un milliard d'euros. Cette somme a disparu du système bancaire moldave. Les ambassadeurs des pays de l'UE ont exigé un entretien avec le directeur du Centre moldave pour la lutte anti-corruption Viorel Ketraru. Chisinau exige à tort et à travers le concours financier de l'UE pour le développement du pays. Or, il n'y a pas de développement. L'économie moldave a été insérée efficacement dans les mécanismes comme l'URSS et le CAEM, rappelle le directeur de l'Institut de crises nationales Nikolaï Sorokine:

La Moldavie est un Etat formé sur le territoire de la RSS de Moldavie. La RSS de Moldavie est apparue après la campagne de l'Armée rouge ayant libéré le territoire bessarabe qui faisait auparavant partie de l'Empire russe. Le territoire s'est développé pendant 50 ans dans le cadre d'un complexe économique uni de l'URSS et du CAEM. Il y existait une nette division du travail au niveau inaccessible aujourd'hui pour l'UE. Chaque territoire, chaque pays et république parvenaient à satisfaire les besoins d'autres régions de la communauté. Les produits moldaves ont été consommés à l'immense marché soviétique et des pays socialistes.

Et encore un trait distinctif de la carte économique de la Moldavie: les entreprises industrielles ne sont pas placées sous le contrôle de Chisinau. Ce qu'il contrôle n'intéresse qu'un marché alors que tous les autres se montrent prêts à décliner les produits moldaves, poursuit Nikolaï Sorokine.

Personne n'a besoin de ce qui est produit en Moldavie. Les entreprises industrielles se trouvent en Transnistrie qui n'est pas contrôlée par la Moldavie. L'agriculture moldave n'intéresse que le marché russe. Les fermiers italiens, allemands, français, espagnols n'accepteront pas, malgré les promesses européennes, un concurrent moldave.

La Gagaouzie autonome coopère activement avec la Russie. Elle comprend parfaitement qu'il faut exposer les produits à la vente aux marchés russe et d'autres pays de la CEI.

Au fur et à mesure que certaines régions moldaves essaient de construire les relations avec les partenaires russes et des pays de la CEI, Chisinau insiste sur son orientation vers l'Occident. Plusieurs politiciens évoquent l'idée d'intégration à la Roumanie pour se rapprocher avec l'Europe. Or, la Moldavie intéresse l'Europe dans le contexte de la confrontation avec la Russie, estime le politologue Mikhaïl Sinitsyne, membre de la Chambre publique des jeunes de Russie:

Tous les instruments de coopération avec les pays postsoviétiques d'Europe s'avèrent finalement entraînés dans les initiatives et les projets antirusses. L'agenda politique a un cadre bien déterminé. Il n'est possible de l'élargir qu'en entraînant ces pays dans les blocs militaires ou dans la coopération avec de tels blocs. Ils sont intéressés à se vendre cher en tant qu'avant-poste des Etats-Unis dans leur confrontation avec la Russie. Or, je ne pense pas que ce soit positif au plan économique, juste le contraire.

Selon la plupart des experts, le rapprochement avec la Roumanie et le soutien des intérêts européens dans les divergences avec la Russie sont loin de rapprocher la Moldavie de l'Europe. La pauvreté, l'afflux de migrants moldaves en Europe l'empêchent. 

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

Lire aussi:

Vers un scénario ossète pour la Transnistrie?
Déçue par l’UE, la Moldavie regarde à nouveau vers la Russie
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Tags:
économie, Union européenne (UE), Gagaouzie, Roumanie, Russie, Moldavie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik