Analyse
URL courte
Par
Les sommets de l'OCS et des BRICS à Oufa (26)
0 212
S'abonner

Tandis que la zone euro ne parvient pas à trouver la solution au problème grec et demeure dans un état « critique », les pays des Brics s’accordent sur la nouvelle stratégie du partenariat économique jusqu’en 2020 tout en soutenant l’idée d’échanges commerciaux en monnaies nationales.

D'après Vladimir Poutine, cette stratégie vise à augmenter la compétitivité des économies des cinq pays sur le marché mondial, renforcer leurs liens dans plusieurs domaines dont les domaines énergétique et des hautes technologies.

BRICS
© Sputnik . Host Photo Agency/Vladimir Astapkovitch
La Banque de développement des BRICS et le Fonds de réserve d'un montant de 100 milliards de dollars devraient servir d'instruments qui permettront d'atteindre ces objectifs.

Dans une interview à la radio Sputnik, le président de Sun Group Vikramjit Singh Sahney a appelé les Brics au développement d'une infrastructure commune.

« Nous estimons que désormais les pays des BRICS doivent opter pour le développement d'une infrastructure commune. Au premier chef, les relations commerciales entre les pays des BRICS ne doivent pas être exposées à des risques liés aux fluctuations du cours de l'euro et du dollar. C'est pourquoi il serait utile d'effectuer des paiements en monnaies nationales », a souligné Vikramjit Singh Sahney.

BRICS, logo
© Sputnik . Photo Host Agency / Alexei Kudenko
Très intéressé par la coopération avec les partenaires de Brics, l'Inde soutient pleinement les propositions formulées dans la déclaration d'Oufa signée le 9 juillet par les chefs du groupe.

« Pour ce qui est de l'Inde, poursuit Vikramjit Singh Sahney, tout d'abord il est nécessaire d'organiser un système d'export-import des ressources naturelles, car nous savons que la Russie et l'Afrique du Sud possèdent des réserves immenses de charbon, de minerai de fer, d'or et de diamants. La coopération dans ce domaine est extrêmement intéressante pour les sociétés indiennes. En outre, nous avons évoqué les questions liées à la formation continue. Nous avons notamment discuté de la possibilité de procéder à l'échange d'expériences en matière d'agriculture. Nous sommes convaincus que les pays des BRICS doivent pouvoir coopérer dans le domaine des techniques, des biotechnologies et sur les problèmes relatifs aux changements climatiques car le commerce des produits agricoles est l'un des axes majeurs de la coopération économique des BRICS.

Nous estimons également qu'il est nécessaire de simplifier le mode d'octroi de visas de long séjour pour les hommes d'affaires indiens. M. Modi était très gentil et il a passé avec nous une demi-heure pendant que nous avons débattu cette question. M. Arun Jaitley, ministre des Finances de l'Inde, a assisté à cette rencontre », nous a fait savoir le président de Sun Group.

L'optimisme quant aux perspectives des Brics sur la scène mondiale émane des représentants de toutes les délégations. Vikramjit Singh Sahney ne fait pas exception: « Je crois que le 21e siècle est celui de nos cinq principales économies. Nous démontrons une croissance rapide. Il va de soi qu'un grand nombre de questions reste à l'ordre du jour: la situation au Proche-Orient, la situation géopolitique et économique mondiale, le niveau de la sécurité alimentaire. Pour l'heure nous sommes persuadés qu'il faut œuvrer pour créer une infrastructure, organiser des liens commerciaux et élever le niveau de compétence des spécialistes entre autres ».

L'apport de l'Inde dans la formation des Brics est très important. La part de ce pays dans le nouveau Fonds de réserve s'élève à 18 milliards. Quand il s'agit de nouveaux projets de coopération notamment entre l'Inde et la Russie, le Premier ministre indien Narendra Modi ne cache pas son intérêt. La preuve en est l'intention de N. Modi de revenir en Russie cette année. Selon lui, pour accueillir cette nouvelle rencontre on choisirait la ville russe d'Astrakhan.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

Dossier:
Les sommets de l'OCS et des BRICS à Oufa (26)

Lire aussi:

Les BRICS lancent un équivalent du FMI au capital de 100 Mds USD
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
Un incendie se déclare après une explosion à bord d'un navire militaire US à San Diego - vidéo
Tags:
Vikramjit Singh Sahney, Nouvelle banque de développement (NDB), BRICS, Narendra Modi, Vladimir Poutine, Inde, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook