Analyse
URL courte
Par
Les sommets de l'OCS et des BRICS à Oufa (26)
2312
S'abonner

Le conseil des chefs d’Etat de l’Organisation de coopération de Shanghai s’est réuni le 10 juillet à Oufa dans le cadre des sommets de l’OCS et des Brics. L’organisation qui a compté jusqu’à présent six membres (la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Tadjikistan, l’Ouzbékistan et la Kirghizie) lance le processus d’élargissement.

L'Inde et le Pakistan vont rejoindre l'OCS, les documents d'adhésion viennent d'être signés par les dirigeants des pays membres de l'organisation. C'est un événement historique non seulement pour l'OCS que les médias ont aussitôt baptisée « le nouveau G8 » mais aussi pour les deux pays. Leur participation à l'Organisation de coopération de Shanghai leur permettra de sortir de la logique de confrontation.

Sommets des BRICS et de l'OCS à Oufa, juillet 2015
© Sputnik . BRICS/SCO Photohost/Alexei Danitchev
Lors de la conférence de presse du 9 juillet qui s'est tenue à Oufa, le Ministre des affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a donné son avis quant aux perspectives de l'adhésion de l'Inde et du Pakistan à l'OCS. Selon lui, cela permettrait à ces pays de surmonter les divergences qui les séparent. Le premier signe positif d'un changement dans cette direction est le fait que le Premier ministre indien N. Modi ait accepté l'invitation de son homologue pakistanais N. Sharif de venir au Pakistan en 2016 à l'occasion du sommet de l'Asacr (pays d'Asie du sud). L'invitation a été faite après la rencontre des deux leaders en marge du sommet de l'OCS.

Peu connue en Occident l'Organisation de coopération de Shanghai attire de plus en plus de pays. Le secrétaire général de l'OCS Dmitri Mezentsev a fait savoir dans une interview à la radio Sputnik que l'élargissement de la structure est inévitable. « Pour l'heure nous avons plusieurs demandes relatives à l'obtention d'un tel ou tel statut au sein de notre organisation. La Biélorussie, l'Azerbaïdjan, l'Arménie, le Cambodge, la Syrie, l'Egypte, la République des Maldives et plusieurs autres pays demandent le statut d'observateur ou de partenaire. Le Sri Lanka voudrait rehausser son statut au sein de l'organisation. C'est un fait important pour nous car un tel nombre de demandes indiquent que l'organisation est vivante, en plein essor et que son influence et son prestige augmentent dans la région. Il va de soi que nous saluons de nouveaux membres et il nous faut les inscrire dans notre système de rapports, en organisant les relations avec les pays qui entrent dans la famille des membres de l'Organisation de coopération de Shanghai sur la base de ses trois priorités de base», a dit M. Mezentsev.

Un mécanisme d'interaction très équilibré s'est constitué dans le cadre de l'OCS en vue d'assurer la sécurité et la stabilité régionale. Il s'agit de la lutte contre l'extrémisme, le séparatisme, le terrorisme, le trafic illicite des drogues et des armes, la criminalité enjambant les frontières et l'immigration clandestine. « Nous avons à poursuivre notre travail, poursuit le secrétaire général de l'OCS, afin que la situation dans la région reste tout aussi stable, puisque c'est une tâche, qui, à part les pays membres, concerne encore l'ONU, les pays limitrophes de l'OCS, c'est aussi un facteur affermissant la paix et la stabilité sur la planète », a conclu M. Mezentsev.

Le succès des sommets des Brics et de l'OCS à Oufa a fait parlé les médias occidentaux de la formation d'un nouvel ordre mondial qui se construit. « Une autre gouvernance mondiale s'organise autour des BRICS », titre les Echos. The Washington Post écrit que le groupe des Brics est devenu un acteur influent sur la scène mondiale et symbolise le changement de l'équilibre des forces dans la politique internationale. Et oui, au cours des sommets à Oufa les membres des BRICS et de l'OCS ont laissé entendre qu'ils ne s'arrêteraient pas là et qu'ils allaient poursuivre et amplifier leur coopération.

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

Dossier:
Les sommets de l'OCS et des BRICS à Oufa (26)

Lire aussi:

Banque des BRICS: un défi lancé à l’ordre mondial?
Les BRICS lancent un équivalent du FMI au capital de 100 Mds USD
Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Tags:
Organisation de coopération de Shanghai (OCS), BRICS, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook